• Aliments qui manqueront à cause du changement climatique

     

    Aliments qui manqueront

    à cause du changement climatique

     

    Aliments qui manqueront à cause du changement climatique

     

    Le changement climatique oblige l’humanité à s’adapter à de nouvelles conditions de vie. Alors que les températures augmentent et que les conditions météorologiques extrêmes deviennent une nouvelle réalité, les agriculteurs et les chercheurs commencent à s’inquiéter de l’avenir des aliments les plus populaires. Certains pensent que le citoyen moyen ne sera pas en mesure d’acheter certains produits qui sont courants aujourd’hui, car ils deviendront exotiques et chers. Donc, apparemment, nous vivrons dans un monde moins savoureux.

    Le chocolat

    Imaginons que tu aies décidé de grignoter quelque chose. Tu mets ta main dans le sac de bonbons et tu ne trouves rien. Ta barre de chocolat n’est plus là. Cette situation peut se transformer en réalité. Bien que les cacaoyers ne soient pas affectés par les températures élevées, ils ont besoin de pluies abondantes et d’un taux d’humidité élevé. Mais selon ce rapport, les conditions météorologiques extrêmes ne devraient pas s’accompagner de fortes pluies. Ces conditions peuvent affecter la production de cacao et se traduire par une baisse d’un million de tonnes de poudre, truffes ou barres chocolatées par an.

    Le thé

    Qui n’aime pas se détendre avec une tasse de thé après une longue journée bien remplie ? Il semble que nous devrons chercher d’autres méthodes pour nous détendre dans un futur proche. Les experts confirment que le secteur de la production de thé sera gravement affecté par le changement climatique si des mesures préventives ne sont pas prises. Par exemple, une plus grande vulnérabilité aux insectes ou des feuilles de moins bonne qualité sont quelques-uns des problèmes auxquels l’industrie sera confrontée.

    Le miel

    Nous avons déjà mentionné que les abeilles étaient en danger d’extinction. Les raisons sous-jacentes sont différentes, mais le réchauffement de la planète en est aussi en partie responsable. Cette étude a révélé que l’augmentation des niveaux de dioxyde de carbone réduit le taux de protéines dans le pollen, qui est la principale source alimentaire des abeilles. Dans le pire des cas, ce problème peut entraîner leur mort, car elles ne trouveront plus la nourriture nécessaire.

    Le riz

    Les cultures de riz sont également menacées d’une baisse de 20 à 40 pour cent. Mais il y a un autre problème crucial auquel les gens peuvent être confrontés. Selon cet article, le riz peut devenir moins nutritif en raison de la concentration croissante de dioxyde de carbone dans l’air. Cela signifie que les personnes pour qui le riz représente un aliment de base devront chercher d’autres moyens de se nourrir afin d’éviter des problèmes de nutrition qui pourraient menacer leur santé et leur vie.

    Les fruits du verger

    Les pommes, les cerises et les pêches sont les symboles de la saison estivale. Mais nous devrons probablement les remplacer par des fruits capables de résister à la menace du réchauffement climatique. Par exemple, ce rapport, réalisé par l’Université de Melbourne, montre que les hivers peuvent devenir plus doux pour la production de pommes. D’autre part, la chaleur extrême et les coups de soleil peuvent être trop sévères pour les arbres fruitiers pendant des mois à venir. En conséquence, les agriculteurs peuvent s’attendre à un déficit en qualité et en quantité de fruits.

    Le sirop d’érable

    Les changements climatiques affectent les érables à sucre dont la sève est utilisée pour produire du sirop d’érable. Les experts notent que les arbres n’auront pas assez de neige en hiver, ce qui entraînera la mort de leurs racines et réduira la croissance des pousses. Des changements ont déjà été observés au cours de la saison d’extraction, qui commence maintenant plus tôt et dure moins longtemps. De plus, on estime que l’habitat convenable pour ces arbres connaîtra un déclin important au cours des 80 prochaines années.

    Le café

    Si tu n’arrives pas à décider ce qui est le plus efficace pour commencer une nouvelle journée : une bonne douche ou une tasse de café bien stimulante, c’est le processus du changement climatique qui prendra la décision pour toi. Les grandes entreprises mondiales de café, telles que Starbucks et Lavazza, sont conscientes des graves risques causés par le réchauffement de la planète. Près de 50 pour cent de la superficie mondiale propice à la production de café risque d’être réduite d’ici 2050. Les gens devront faire face à des problèmes tels que la hausse des prix, un impact négatif sur la saveur et l’arôme, et des pénuries d’approvisionnement.

    Le blé

    Apparemment, cette culture a déjà été affectée par le changement climatique. Cela signifie que le pain, les croissants et d’autres variétés de produits de boulangerie pourraient devenir un luxe pour nos enfants ou même pour nous-mêmes. Selon une étude de la Kansas State University, nous courons le risque de perdre au moins un quart de notre production mondiale de blé, car chaque degré d’augmentation de la température, réduit notre production d’environ 6 %.

    Les cacahuètes

    Un citoyen américain moyen mange environ 1,5 kg de beurre d’arachide par an. Cela signifie que le nombre total d’arachides consommées serait suffisant pour couvrir tout le sol du Grand Canyon. Mais le problème, c’est que les arachides ont besoin d’une attention particulière et sont considérées comme très délicates. En fait, elles ont besoin d’au moins 5 mois de climat chaud constant et d’environ 20 à 40 cm de pluie. Et c’est pourquoi elles font également partie de la liste des produits auxquels nous devons être prêts à dire au revoir.

    La bière

    La bière est la boisson alcoolisée la plus prisée aux États-Unis. Entre-temps, la chaleur et la sécheresse peuvent entraîner une perte de 3 à 17 pour cent de la production d’orge et de houblon, selon la gravité des conditions. La baisse de l’offre et de la production peut entraîner une augmentation considérable des prix (par exemple, +193% en Irlande). Les fanatiques de la bière doivent donc espérer que des mesures seront développées pour soutenir ce secteur.

    https://sympa-sympa.com/admiration-cest-curieux/10-aliments-que-nous-risquons-de-ne-plus-jamais-manger-a-cause-du-changement-climatique-730060/?utm_source=fb_sympa&utm_medium=fb_organic&utm_campaign=fb_gr_sympa&fbclid=IwAR3honfJmpmiofC4om_QtMh4e6oj_V0E4QvYdNx3LvlP3z0TmMwR-Bobf-A

     

     

    « Pommes biologiques : et le plastique ?Le Phlogistique »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :