• Andropause chez l'homme

     

    L'andropause chez l'homme

     

    L'andropause chez l'homme

     

    Baisse de libido, problèmes d'érection, irritabilité, fatigue et parfois même bouffées de chaleur. Ce sont des symptômes de l'andropause pour laquelle l'hormonothérapie constitue une solution...

    La surcharge pondérale, le tabac et l'alcool sont des facteurs qui peuvent diminuer la libido masculine, entraîner de la fatigue et des problèmes de sudation excessive. Mais ce ne sont pas là les seuls facteurs : un déficit en hormone masculine testostérone provoque des symptômes identiques auxquels s'en ajoutent d'autres, comme des troubles du sommeil et une humeur sombre. Mais encore, perte de masse musculaire, ostéoporose, taux de cholestérol trop élevé, accumulation de graisse autour de l'abdomen et risques accrus de diabète et de maladies cardiovasculaires.

    Pour 95%, l'hormone sexuelle masculine testostérone est produite par les testicules avant d'être transportée dans tout l'organisme par le sang. Elle influe sur le cerveau, les os, les muscles, la puissance érectile, le sang, la libido et le système immunitaire. Dès lors que le niveau de testostérone dans le sang diminue, divers type de symptômes peuvent apparaître : c'est ce que l'on appelle l'andropause. Chez l'homme, le taux de testostérone chute très progressivement, d'environ 1% à partir de 30 ans. Mais pour 2% d'entre eux, les taux chutent brusquement à un certain âge : ils entrent dans une période appelée andropause. Chez 10 à 15 % une baisse du taux de testostérone sous la valeur limite, baisse due à leurs habitudes de vie et à l'obésité.

    Les hommes souffrant d'une surcharge pondérale au niveau de l'abdomen courent un risque supplémentaire. Cette graisse contient une enzyme qui convertit la testostérone en œstrogène, ce qui compromet davantage la production de testostérone. De plus en plus d'homme sont touchés et la cause est bien connue : excès alimentaires et manque d'exercice physique. Mais dans la grande majorité des cas, les symptôme de l'andropause peuvent disparaître en perdant du poids, en particulier autour de l'abdomen. Les conseils sont aussi simples qu'évidents. Il suffit de manger sainement, d'arrêter de fumer et de faire de l'exercice. Si vous perdez du poids et que vous continuez à faire de l'exercice, il y a de fortes chances pour que l'organisme recommence de lui-même à produire de la testostérone.

    Les hommes qui se plaignent à leur médecin d'une baisse de la libido, de troubles de l'érection ou d'un manque général d'énergie ne se voient évidemment pas prescrire  automatiquement des hormones. Il faut d'abord réaliser des analyses avant de parler d'un manque de testostérone. Généralement, on mesure le taux de testostérone dans le sang. Etant donné que ce taux est sujet à variation, il y a lieu de précéder à au moins deux mesures espacées de quelques semaines. Une autre méthode consiste à mesurer les quantités d'hormones FSH et LH, également dans le sang. L'hypophyse : une petite glande située dans le cerveau envoie la FSH et LH aux testicules pour stimuler la production de testostérone. S'ils ne répondent pas à cette stimulation, les taux de FSH et LH dans le sang vont augmenter, signe qu'il y a effectivement un déficit en testostérone.

    En cas de production réellement insuffisante de testostérone, un traitement hormonal peut apporter de nombreux bénéfices : amélioration de la force musculaire et de la structure osseuse, perte de poids, augmentation de l'énérgie, disparition de la fatigue et des pensées sombres, réduction des risques de diabète et de maladies cardiovasculaires. Il peut également avoir un effet positif sur d'éventuels troubles de l'érection, pour autant qu'ils ne trouvent leur origine ailleurs. Les compléments de testostérone étant susceptibles de provoquer des problèmes à la prostate, ils ont longtemps eu mauvaise presse. C'est la raison pour laquelle les hommes sous traitement hormonal subissent encore aujourd'hui des examens réguliers de dépistage du cancer de la prostate. Pourtant, de récentes études montrent qu'un traitement hormonal n'augmente pas les risques de cancer. Sylvia Schiopu

     

    Télécharger « Andropause chez l'homme.pdf »

    Télécharger « andropause-chez-l-homme-symptomes-7431-ocazy9.pdf »

     

    « Aliments à éviter 2Conseils de voyage »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :