• Aux limites de l’espace

     

    Aux limites de l’espace

    Aux limites de l’espace

     

    Aux limites de l’espace

     

    Comme celles du temps, elles sont reportées au loin.

    Par le passé, la terre était perçue comme le support de la voûte céleste : demi-sphère en cristal sur laquelle étaient fixées les étoiles. Elle avait la dimension du cosmos.

    Aujourd’hui, la  terre est une planète, gravitant autour d’une étoile, située aux confins d’une galaxie, membre d’un amas de galaxie, etc.

    Des ensembles toujours plus grands emboités comme des poupées russes… Peut-être sans fin.

    Les infiniment petits : atomes analysés en noyaux : protons et neutrons => en quarks u et quarks d. Et en électrons

    Les super-cordes : ensembles de disques : paquets d’ondes.

    Dans le minuscule et le gigantesque, il n’y a pas de limite.

    On peut mesurer la tristesse de l’Univers d’autrefois de cette limite que la science nous en a libérer.

    L’interprétation des observations n’est possible que grâce à des concepts nouveaux : l’existence des trous noirs; mais démontrée grâce à des équations.

    On apprécie tous d’en savoir plus sur l’Univers; mais on désire surtout comprendre ce qu’il y fait, et la réponse ne peut venir que de lui-même.

     

     

    « Vidéos : extraterrestre – Documentaire 1 & 2Le plaisir de créer un Blog »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :