• Chiens, chats… Et vaccins !

     

    Chiens, chats… Et vaccins !

     

    Chiens, chats… Et vaccins !

     

    Un schéma de vaccination standard valable pour tous les chiens et chats, n’existe pas. La European Advisory Board on Cat Disease donne bien une série de recommandations générale, mais cela varie vraiment en fonction de l’état clinique de chaque animal.
    Les propriétaires qui n’envisagent pas de prendre leur fidèle compagnon dans leurs valises, ne sont pas tenus légalement de faire vacciner leur animal. Pourtant le taux de vaccinations des chiens et des chats est assez élevé. Une bonne chose… Ces dernières années, la plupart des maîtres ont pris conscience de l’importance de la vaccination pour la santé de leur chien et chat. Aujourd’hui, dans les pays occidentaux, on ne dénombre ainsi pratiquement plus de cas de maladie de Carré. Quand un animal malade est signalé, il provient généralement d’un pays non-occidental affichant un faible taux de vaccination.
    Avant de procéder à une vaccination, l’état de santé de l’animal est le premier critère à observer. Un chien ou un chat malade ne peut en aucun cas être vacciné, parce que cela ne fera que mettre encore davantage sous pression son système immunitaire. Chez les animaux de compagnie, on administre surtout les vaccins vivants qui exigent un système immunitaire en pleine forme. Aucun vaccin n’offre une garantie totale contre les infections et le développement de symptômes. Les virus peuvent muter chaque année et peuvent donc même contaminer des animaux vaccinés, même si ces derniers seront cependant mieux armés pour se défendre. Le fait de tomber ou non malade dépendra de l’équilibre entre le degré d’immunité de l’animal et la virulence de l’infection. Le schéma de vaccination le plus courant recommandé aux chiens prévoit des vaccinations à 6,9 et 12 semaines. A 6 semaines, le chiot reçoit sa première dose d’antigènes : contre la maladie de Carré et contre le parvovirus (maladie du chat). La première se manifeste par différents symptômes (écoulement des yeux et du nez combiné à une forte fièvre) ; le parvorirus par de la fièvre, des vomissements, de la diarrhée, et peut également toucher le myocarde du chien.

     

     

    « Hasard ou création de Dieu ?Debout devant le Père Eternel »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :