• CIVELLE ou PIBALE

     

    CIVELLE ou PIBALE

     

    CIVELLE ou PIBALE

     

    La civelle ou "pibale" (Sud-Ouest de la France) - "montinette" (Picardie) - "buiron" (Provence) - "angulas" (Espagne) - " txitxardin" (basque).

    Elle est l'alevin (petit) de l'anguille. Elle mesure 8 cm environ et est translucide.

    Elles restent en eaux saumâtres jusqu'en été, puis peu à peu, leur dos se pigmente de sombre. Certaines remonteront les cours d'eau, grossiront, leur dos deviendra brun verdâtre, leur ventre jaune d'où leur nom "d'anguille jaunes".

    Les écailles incrustées dans leur peau n'apparaîtront qu'au cours de leur 3ème année.

    Elle vit dans la mer des Sargasses et parcours des milliers de kilomètres pour parvenir sur les côtes puis remonter les cours d'eaux où elle se développera.

    Fête des civelles : fin mars à Indre.

    2005 : une autre espèce de civelle prolifére en mer de Chine.

    La pêche à la civelle est ouverte du 1er décembre au 15 avril. Elle se pêche (règlementée et contrôlée) dans les estuaires des grands fleuves tel que la Gironde, juste après l'éclosion des œufs quand le bébé anguille entame sa première vie dans les fleuves avant de rejoindre la mer. La nuit, les civelles sont attirées au moyen de lampes et capturées avec de grands tamis (1,20 m de large maximum) appelés "piballou" charentais. Chaque bateau ne peut en utiliser plus de deux.

    Une source de protéines en danger En France, la pêche à la civelle ou pibale se pratique depuis toujours. Jusqu’en 1967, elle se faisait à pied. C’est à dire un pêcheur avec ses bottes, son ciré jaune lui arrivant à la taille et une lampe de mineur au front. En 1967 le gouvernement français eut la funeste idée d’autoriser la pêche en bateau avec le funeste résultat suivant : pêche intensive et désordonnée (3 à 4000 tonnes par saison de novembre à avril) une mortalité très importante au débarquement (jusqu'a 50% de la pêche en fleuve Loire) la disparition totale des alevins de poissons et des crustacés (cette saison 2008, il s'est pêché seulement une centaine de tonnes de civelles).

    - le changement climatique océanique : la première se base sur la baisse généralisée du phytoplancton océanique dont les larves de civelles dépendent étroitement et la diminution du Golf Stream. - Les interventions humaines sur la continent :  la diminution des surfaces des zones humides (notamment en marais côtiers) essentiellement dûe aux activités humaines - les obstacles à la continuité des cours d'eau par l'implantation de barrages qui compliquent ou empêchent l'accès aux habitats. - la pêche intensive de l'anguille à tous ces stades de vie (et notamment l'alevin). - Et l'introduction du parasite (Anguillicola Crassus) : L'importation en Europe d'anguilles japonaises a induit l'introduction d'un parasite exogène qui s'il n'est pas pathogène pour l'anguille japonaise. Mais il l'est pour l'européenne en affectant la vessie natatoire. Il affecte la majorité du continent. - la contamination toxique comme les métaux lourds (cadmium, plomb, ..) et les polluants organiques persistants (PCB, …) - la mortalité des anguilles argentées par les turbines lors de leur migration vers l'océan pour se reproduire dans les Sargasses.

    Mesures de protection :

    La réglementation européenne du 18 septembre 2007 impose aux Etats membres : - de définir différents bassins hydrographiques d'habitat de l'anguille - d'élaborer un plan de gestion pour réduire la mortalité lié aux activités humaines - de réserver 35% des captures aux repeuplement si l'état membre autorise la pêche de l'anguille de moins de 12 cm pour atteindre 60% en 2013 - de rendre un rapport tous les 3 ans dont le 1er en juin 2012 sur le taux d'échappement de l'anguille argentée, l'effort de pêche, les quantités de civelles pêchées, le taux de mortalité autre que par la pêche.

    La convention de Washington du 03 mars 1973 (CITES) a classé le 13 mars 2009, l'anguille dans la catégorie des espèces dont le commerce doit être réglementé pour éviter une exploitation incompatible avec leur survie induisant le fait d'être soumis à un quota. Et le 06 décembre 2010, ce quota devenait nul et le commerce de l'anguille hors Union Européen est interdit.

    La réglementation nationale a traduit le plan de gestion anguille par les mesures suivantes : - Réduction de 50% de la mortalité par la pêche en interdisant la pêche amateur de la civelle en fluvial comme en maritime, mise en place de quotas de capture pour les professionnels et d'une période d'ouverture de 5 mois ainsi que la nécessité de détenir une licence de pêche. La pêche de l'anguille argentée est interdite en fluvial comme en maritime pour les amateurs comme pour les professionnels.

    La pêche de l'anguille jaune est soumise à une période d'ouverture pour les professionnels comme les amateurs. - Réduction de 75% de la mortalité issue des activités humaines (turbine, pollution, pertes d'habitats) en faisant intervenir les plans de gestion existants (DCE, plan PCB, SDAGE) pour la qualité de l'eau et plan continuité pour les barrages. L'identification de Zones d'Actions Prioritaires pour la mise en conformité d'ouvrages en vue d'arasement, l'aménagement de passes, la gestion adaptée de l'ouvrage.

    La pêche de l'anguille par les pêcheurs amateurs aux engins et aux filets est soumise à autorisation préfectorale et ils doivent comme les pêcheurs professionnels déclarer leurs prises dans un carnet de capture 1 fois par mois.

    Au niveau départemental cela se traduit par :

    Le département de la Charente-Maritime étant à cheval sur deux bassins hydrographique : Loire Bretagne et Adour Garonne qui comprennent 2 périodes d'ouvertures de la pêche de l'anguille différentes a choisi la simplification réglementaire en fixant une période d'ouverture unique pour tout le département qui s'étend en 2011 du 01 mai au 31 août que ce soit en 1ère ou 2ème catégorie du domaine fluvial ou en domaine maritime.

    Pour la pêche au engins et aux lignes : - la pêche à la vermée est autorisée jusqu'à 1/2 heure après le coucher du soleil. - Les nasses anguillères et bosselles à anguilles doivent être au nombre de 3 maximum en 2ème catégorie du domaine privé. D'après la synthèse de Gilles Ginoux

     

    CIVELLE ou PIBALE

    CIVELLE ou PIBALE

     

     

    « Humour Combles 8OVNI Dossier inédit - documentaire »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :