• Comment bien sécuriser son réseau Wi-Fi

     

    Comment bien sécuriser son réseau Wi-Fi

     

    Comment bien sécuriser son réseau Wi-Fi

     

    Sécuriser un réseau Wi-fi constitue une étape indispensable pour limiter les risques d’intrusions malveillantes ou de détournement de la connexion à Internet. Voici quelques exemples de méthodes à mettre en place.
    ©Netgear iStock.jpg
    ©Netgear iStock
    Une sécurité indispensable
    Comme en témoignent régulièrement les actualités, les risques liés aux connexions Wi-Fi sont bien réels. Malgré cela, de nombreux consommateurs négligent encore trop souvent la sécurité de leur réseau sans fil et ne modifient pas, par exemple, les identifiants fournis par les fournisseurs d'accès à Internet ou par les fabricants de routeurs. Contrairement aux idées reçues, craquer un réseau Wi-Fi mal sécurisé est aujourd'hui à la portée du plus grand nombre. Une multitude d'applications permettent de pirater une connexion sans aucune compétence technique. Même si le risque zéro n'existe pas, quelques mesures de précaution relativement simples permettent de limiter considérablement les risques. Ceux qui souhaitent aller encore plus loin peuvent ensuite camoufler leur connexion et toute leur activité numérique via des outils de sécurité dédiés tels qu'un routeur VPN.

     
    Modifier le mot de passe par défaut et le SSID : les précautions d'usage
    Pourquoi essayer de craquer des réseaux sans fil bien protégés, alors que quelques recherches permettent de trouver des réseaux Wi-Fi ouverts au tout venant ? Les spécialistes de la sécurité ne cessent de le répéter, la plupart des attaquants privilégient les cibles les plus faciles. Pour se rendre compte de l'état de sécurité absolument catastrophique qui règne dans certains foyers et entreprises, il suffit de se rendre sur le moteur de recherche Shodan  https://www.shodan.io/. Ce service spécialisé dans la recherche d'objets connectés sur Internet permet également de trouver des routeurs visibles sur le réseau. Il référence les dispositifs mal sécurisés avec des identifiants souvent laissés par défaut tels que admin/admin, admin/password, etc. Par ailleurs, les attaquants peuvent facilement se procurer sur le Web des équipements spécialisés pour scanner des réseaux Wi-Fi à distance ainsi que des applications pour craquer leurs mots de passe. Arnaud Cassagne, Directeur des opérations de Newlode, nous a dévoilé quelques-unes de ces applications : "Parmi les outils utilisés par les hackers pour attaquer des réseaux Wi-Fi figurent NetStumbler qui permet de trouver des réseaux ouverts, Aircrack et AirSnort qui servent quant à eux à cracker les clés WEP et WPA, et enfin Airjack permettant de faire des dénis de services sur des réseaux Wi-Fi."
     
    Fort de ce constat, il convient d'abord de modifier immédiatement les identifiants (login et mot de passe) fournis par défaut. Facilement récupérables sur Internet, ces identifiants permettent ni plus ni moins d'accéder à l'interface administrateur et de prendre le contrôle total d'un routeur. Il est donc vivement conseillé de définir un mot de passe complexe combinant une série de lettres, de chiffres et de caractères spéciaux. L'une des astuces consiste à composer une phrase facile à se rappeler avec différents caractères : "Mai$Qu1V@ALa?", par exemple. Mieux vaut également brouiller les pistes en changeant le nom du réseau (SSID) par défaut et mettre un nom qui ne soit pas identifiable (par exemple web_surf, Mabox…). Afin de compliquer la tâche d'éventuels attaquants, il est possible de masquer la diffusion du SSID via les paramètres du routeur afin qu'il ne soit pas visible dans le voisinage.

    https://www.lesnumeriques.com/vie-du-net/comment-bien-securiser-son-reseau-wi-fi-a4279.html

     

     

    « Pour un moment d'humour Vision de fin du monde »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :