• Cristoli virus, ce nouveau virus

     

    Cristoli virus, ce nouveau virus

     

     Cristoli virus, ce nouveau virus

     

    Découvert à Créteil grâce à la crise du coronavirus

    Les virologues ont notamment adopté la même technique de séquençage que celle utilisé par l'équipe chinoise qui a découvert le Covid-19.
    L'homme menaçait de faire exploser des bombes dans des hôpitaux ou des commissariats. © AFP L'homme menaçait de faire exploser des bombes dans des hôpitaux ou des commissariats.

    La découverte vient d'une équipe de scientifiques français. Dans une étude publiée début juin dans la revue Emerging Infectious Diseases, des virologues de l'hôpital Henri Mondor à Créteil, dans le Val-de-Marne, assurent avoir découvert l'existence d'un nouveau virus, membre de la famille des bunyavirus.

    Baptisé Cristoli virus en référence au gentilé de la ville (les Cristoliens, habitants de Créteil, ndlr), le quotidien Le Parisien souligne que sa découverte a été rendue possible après une biopsie cérébrale réalisée sur une patiente atteinte d'une forte fièvre, et qui souffrait en réalité d’une encéphalite mortelle.

        “Le séquençage complet du génome a révélé l’expression à haut niveau d’un facteur de virulence, ce qui pourrait expliquer la gravité de l’infection”, explique l'Institut Mondor de recherche médicale, sur son site.

    Contacté par le quotidien local, Jean-Michel Pawlotsky, chef du pôle de biologie médicale à Mondor, a également souligné que ce type de virus était "transmis par des insectes, souvent des moustiques, mais sont rarement responsables de maladies graves. La plupart des transmissions sont asymptomatiques." De fait, la victime, déjà affaiblie par plusieurs maladies, "avait un terrain très immunodéprimé."
    "Séquençage de nouvelle génération"

    Afin de mener ces expériences à bien, les scientifiques ont suivi le même processus que celui utilisé par l'équipe chinoise qui a découvert le Covid-19, et qui a été baptisé plateforme NGS.

        Ce dernier est basé "sur ce qu'on appelle le séquençage de nouvelle génération. En clair, nous prenons des prélèvements — de sang, d'urine, de selles, de crachats ou donc dans ce cas précis la biopsie cérébrale — puis on en extrait les acides nucléiques pour les séquencer entièrement", détaille encore Jean-Michel Pawlotsky, toujours auprès du Parisien.

    Grâce à ce nouveau procédé, des souches passées jusque là inaperçues peuvent être isolées.

        "Dans cette immense botte de foin, la technologie permet d'identifier des morceaux appartenant soit à des agents infectieux déjà connus, soit étrangers", complète encore ce dernier.

    Toutefois, les scientifiques tiennent à rassurer: la découverte de ce nouveau virus n'est pas un danger direct pour l'humanité.

        "Sûrement pas, on ne décrit pas une nouvelle épidémie. Il s’agit là d’un seul cas, isolé, sans la moindre commune mesure avec le coronavirus. Pour l’instant, rien n’indique qu’il circule sur le territoire", conclut Jean-Michel Pawlotsky.

    https://www.msn.com/fr-be/actualite/sciences/cristoli-virus-ce-nouveau-virus-d%c3%a9couvert-%c3%a0-cr%c3%a9teil-gr%c3%a2ce-%c3%a0-la-crise-du-coronavirus/ar-BB15AEuC?li=BB10stB7&ocid=mailsignout

     

     

    « Savez-vous ce qui arrivera dans le futur ? La trousse de vacances »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :