• Energie psychique

     

    Énergie psychique

     

    Energie psychique

     

    Alexandre Gurvitch avait découvert que sous certaines conditions un corps peut émettre   vers   un   autre   corps   un   rayonnement   énergétique   qu'il   appela rayonnement mitogénétique.
    Fritz Albert Popp, du centre de radiologie de Merbourg, mit en évidence que l'énergie était transmise par un rayonnement ultra faible de photons (UV) qu'il appela  chimioluminescence sombre, et  énonça  le  principe  que  l'information reçue par le corps se transmettait à l'intérieur de celui-ci de cellule à cellule, pour atteindre et influencer l'organisme tout entier.
    Après plus de 1500 expériences rigoureuses à l'Institut de Novossibirsk, Vlaïl Kaznatcheyev mit en évidence la  possibilité de transmettre  l'information de cellules malades à d'autres cellules saines situées à plusieurs mètres, et constata que, au bout de 3 à 4 heures, elles étaient infectées et mouraient à leur tour.
    Mais le constat inverse était évident : si ces rayonnements apportent de l'information qui peut provoquer la mort, ils peuvent aussi apporter une information qui guérit.
    Tsiang Kan Zheng, chinois vivant en Russie, spécialisé dans les transmissions énergétiques et informationnelles en fait la démonstration. Avec Tsiang Kan Zheng, nous entrons de plein pied dans le royaume de la "magie".

    Tsiang Kan Zheng : Immigré  en  Russie,  après  4  ans  de  prison  en  Chine  sous  la  "révolution culturelle" Tsiang Kan Zheng

    *        est diplômé de "l'école chinoise de médecine",
    *        est spécialisén en cybernétique
    *        médecine quantique
    *        radiotechniques

    Au début des années 60, Tsiang Kan Zheng a formulé l'hypothèse selon laquelle les molécules et les atomes de l'organisme vivant sont nécessairement liés entre eux par des champs bio-électromagnétiques qui constituent le support matériel de l'énergie et de l'information. Ses découvertes ont démontré la possibilité de transfert directif de l'information génétique, biologique et psychique grâce à un rayonnement bio- électromagnétique à Ultra Hautes Fréquences (U.H.F.). Ses premières expériences ont été menées dans les laboratoires de l'Université Chinoise, puis après son exil, en Russie, à Khabarovsk et à Novossibirsk. Longtemps passés sous silence, les travaux de Tsiang Kan Zheng, qualifiés de "recherches sensationnelles, à la frontière du réel et du fantastique", ont été mis en lumière en 1989, après un séminaire réunissant plus de 130 scientifiques dont les responsables de l'Académie des Sciences, de l'Académie de médecine et de l'Académie de l'Agriculture. Une fondation spéciale, les crédits nécessaires et un centre de recherche mis à sa disposition ont permis à Tsiang Kan Zheng de développer ses travaux.
    Tsiang Kan Zheng part du principe que l'A.D.N. n'est qu'une "cassette" enregistrant les informations, et que les signaux bio-électromagnétique en sont le support. Le champ bio-électromagnétique et l'A.D.N. constituent une matière génétique combinée existant sous deux formes : la forme passive, l'A.D.N., servant à conserver l'information génétique, alors que la forme active est en mesure de modifier cette information. Les  signaux  bio-électromagnétiques (la  forme  active,  servant  à  transmettre
    l'énergie et l'information) sont des photons de caractère à la fois corpusculaire et ondulatoire. Le caractère corpusculaire implique l'utilisation de très basses fréquences, donc d'énergie très faible, ce qui permet d'obtenir de l'organisme un maximum d'informations, tandis que le caractère ondulatoire du photon utilisant la bande U.H.F. permet d'assurer une excellente transmission de l'information dans les deux sens. Les expériences effectuées en laboratoire au moyen d'une installation spéciale, visant à transférer les informations d'un organisme vivant vers un autre, ont donné des résultats spectaculaires.
    Les  travaux  sont  actuellement  menés  dans  l'agriculture  (amélioration  des plantes), et dans la médecine (traitement des maladies, rajeunissement de l'organisme). Rajeunissement de l'organisme : Les premières expériences de rajeunissement ont été effectuées sur de vieilles souris, qui ont été soumises au rayonnement bio-électromagnétique émanant de jeunes plantes et d'embryons d'animaux.

    Ces expériences ont donné les résultats suivants :

    *        rétablissement des fonctions sexuelles et de la capacité de reproduction chez 31% des sujets
    *        importante augmentation de la durée de la vie de 53% des sujets,
    *        amélioration de l'appétit, de la réaction et de la mobilité de 68% des souris...
    Le volontaire suivant fut le propre père de Tsiang Kan Zheng, âgé de 80 ans :

    A la suite du traitement, il fut soulagé des affections suivantes

    *        les maladies chroniques dont il souffrait depuis plus de 20 ans ont disparu,
    *        allergie cutanée éliminée
    *        bourdonnement d'oreilles (acouphènes)
    *        une tumeur bénigne
    *        6 mois après le traitement les cheveux gris sont redevenus noirs,
    *        des cheveux ont repoussé aux endroits de calvitie,
    *        après un an, une dent à repoussé à l'emplacement d'une dent enlevée 20 ans plus tôt.

    Les  autorisations données par  le  Ministère de  la  Santé Publique de  Russie permirent à Tsiang Kan Zheng de poursuivre ses expériences, et des essais cliniques sur 14 volontaires souffrant au total de 37 cas d'affections diverses.

    Résultats :

    *        amélioration considérable de l'état de santé globale pour 12 personnes sur les 14,
    *        amélioration  du  physique  (rajeunissement  de  5  à  10  ans)  pour  11 personnes,
    *        disparition de la canitie (cheveux blancs) pour 9 personnes
    *        activation des fonctions sexuelles pour 7 personnes.

    En ce qui concerne les affections :

    *        guérison complète dans 6 cas
    *        amélioration considérable dans 21 cas
    *        amélioration relative dans 8 cas.
    *        seules 2 affections sont restées sans réponse.

    Les essais de cette méthode de rajeunissement se sont déroulés parallèlement aux recherches immunologiques effectuées dans les principaux laboratoires cliniques de Khabarovsk. Les résultats obtenus permettent d'affirmer que l'action exercée sur l'organisme humain   par   le   rayonnement   bio-électromagnétique   crée   les   conditions susceptibles de déclencher dans le système immun des processus de défense, de réparation ou de compensation entraînant la guérison et le rajeunissement de l'ensemble de l'organisme.

    Boris Iskakov : Docteur en économie, Boris Iskakov étudie les méthodes statiques et quantiques servant à modéliser les processus qui s'opèrent au niveau leptonique Bien  connues  dans  le  domaine  de  la  physique quantique, les  équations de Schrödinger-Dirac   décrivent   les   lois   qui   régissent   la   conservation   des probabilités pour les flux de matière au niveau des particules élémentaires du microcosme. Ces équations ont été étudiées et modifiées par Boris Iskakov pour les adapter aux  lois  qui  déterminent  la  conservation des  probabilités  pour  les  flux  de matière, d'énergie et d'information. Boris Iskakov rapproche ces équations de la notion de Karma : inévitabilité de la récompense ou du châtiment pour les actions et pensées selon qu'elles sont
    bonnes ou mauvaises. Au sens large, le karma désigne le principe de l'unité, de l'intégrité, de l'interdépendance et de la causalité dans l'Univers. Les équations du karma décrivent non seulement les mouvements de la matière, mais aussi, et surtout, l'évolution de l'ensemble des interdépendances, signaux, événements et processus. Les équations du karma permettent d'arriver à des conclusions philosophiques d'importance fondamentale. Il en découle notamment que la diffraction s'opère non seulement dans l'espace, mais aussi dans le temps.C'est comme si tout événement qui se déroule subissait une sorte de fission au niveau temporel et spatial à la fois. Un signal , tout en se propageant, engendre une série de "pré-signaux" qui s'affaiblissent au fur et à mesure qu'ils le devancent,  mais  il  entraîne  aussi  des  "post-signaux"  qui  le  suivent  et  qui s’atténuent au fur et à mesure de leur éloignement (ce sont ces signaux qui permettent d'obtenir des informations sur les événements passés ou à venir). L'étude  des  phénomènes  psi  requiert  la  définition  du  champ  énergétique informationnel. Son vecteur matériel - le gaz leptonique - est composé de particules infinitésimales, les microleptons, dont la masse varie de 10-10 à 10-20 g. -
    L'idée du "gaz microleptonique" est très complexe sur le plan scientifique. Il ne s'agit pas d'un fluide subtil, impondérable, qui imprègne les corps, mais d'une structure  quantique  spacio-temporelle  remplie  de  flux  tourbillonnaire  de
    microleptons polarisés. Beaucoup plus légères que les électrons, ces particules sont capables de traverser tout corps existant dans l'Univers, car l'espace entre les noyaux des atomes est tout aussi vaste pour elles que les mailles d'un filet de pêche pour les molécules de l'air. Les expériences et calculs du chercheur russe Anatoli Okhatrine démontrent que ces  particules  constituent le  support matériel  des pensées et  des sentiments humains et les transmettent à des vitesse supérieures à celles de la lumière.
    Boris Iskakov démontre également de manière scientifique (mais ce serait trop long de tout reproduire ici) ce qui est énoncé depuis la nuit des temps par les textes bouddhiques et la kabbale : Au niveau informationnel, chaque corps est présent dans tout le cosmos, et de même, il y a, dans tout secteur limité de l'espace et du temps, une information extra-faible sur l'ensemble de l'Univers.

    "Tout est dans tout", donc tout est dans la partie la plus petite qui existe. Chaque particule est un hologramme du corps tout entier. Chaque point de l'espace et du temps renferme une information exhaustive sur tous les autres points et sur l'Univers tout entier. Chaque point de l'espace est une encyclopédie totale, une formidable banque de données sur tout l'Univers.
    L'une des finalités démontrées par l'hypothèse leptonique, est que l'âme est une substance matérielle, et que son existance est indéniable. Le corps physique de l'homme, au sens traditionnel de ce terme, n'est qu'un noyau dense autour duquel circulent des flux de leptons. L'ensemble des  "enveloppes leptoniques" représente un  bioplasma froid qui renferme toute l'information sur le noyau. Ces flux de leptons constituent les différents corps énergétiques de l'homme, que Boris Iskakov apelle "les hologrammes".

    Chacun  des  hologrammes  microleptoniques contient  toute  l'information  sur l'individu, y compris sur son histoire, son passé, son état d'esprit, sa conscience, ses pensées et ses sentiments les plus intimes, et cela à travers l'espace et le temps.
    Après la mort du noyau atomique et moléculaire de l'homme (corps physique), ses hologrammes leptoniques subissent des transformations différentes. Certains  d'entre  eux,  ceux  qui  sont  composés  de  microleptons  lourds  se
    détruisent complètement. Des recherches montrent que la période de demi-vie des hologrammes lourds est de 7 à 9 jours, mais grâce à l'intervention des "eidos" des vivants (services des morts, prières) qui alimentent en énergie l'âme des défunts, ces hologrammes "lourds" peuvent subsister plusieurs millénaires. Quant aux fractions moyennes et légères de l'âme, elles se désagrègent beaucoup plus lentement,  et  il  n'est pas exclu que certaines  fractions légères existent éternellement : l'âme est immortelle... Selon la conception leptonique, les pensées et les sentiments sont matériels. Ils sont transmis par des impulsions extra-faibles des champs électromagnétiques et
    microleptoniques. Il y a 2000 ans, Platon disait que les idées, les pensées et les sentiments - les "eidos" - existent de manière autonome. Ils évoluent dans l'espace, en ignorant les obstacles...

    Les  études  d'Anatoli  Okhatrine  attestent  que  ces  "eidos"  sont  capables d'échanger mutuellement les informations qu'ils contiennent. Il en découle que les idées conçues par une personne peuvent venir à l'esprit d'autres gens...

    Tamia Rechetnikova : Physiologue, biochimiste des  plantes, elle  a  soutenu en  1977  une  thèse  de doctorat consacrée à l'échange d'énergie bio-chimique dans le blé d'hiver.

    *        Etudes à la faculté de chimie de l'Institut pédagogique de Volgograd
    *        faculté de biologie de l'Université de Kiev
    *        Doctora en physiologie et biochimie des plantes
    *      Dirige actuellement le groupe d'études bio-énergétiques auprès de l'Association de radio-électronique d'Ukraine.
    En menant des recherches sur les semences à l'Institut de physiologie végétale, Tamia  Rechetnikova  a  constaté  que  chaque  fois  que  ces  semences  étaient soumises à l'action de psy-opérateurs (magnétiseurs) qui agissaient uniquement au moyen de passes magnétiques, par le regard ou la pensée, les indications du résonateur magnétique nucléaire se modifiaient à vue d'oeil.
    Les plantes "traitées" par un magnétiseur compétent "obéissaient" strictement à ses ordres, le développement des plantes s'est opéré sous l'action de la pensée (stimulante ou répressive) qui leur avait été communiquée. Les   expériences   suivantes   ont   confirmé   l'hypothèse   selon   laquelle   la modification des processus se déroulant au niveau de l'atome entraîne nécessairement des modifications au niveau de l'organisme tout entier. Il est devenu clair que la pensée recèle de l'énergie. Elle agit sur les organismes selon le programme qui la commande. Puisque les changements qui surviennent au niveau atomique se manifestent par une accélération ou un ralentissement de la croissance des plantes, il y a lieu de croire que la guérison de l'homme commence également au niveau de l'atome. Que se passe-t'il dans l'organisme vivant après que ses atomes aient absorbé l'énergie et les informations émises par le psy-champ ? Selon toute apparence, il se produit une TRANSMUTATION de corps chimiques. La modification de leur balance dans l'organisme influe immédiatement sur les réactions de fermentation, en déclenchant des processus alternatifs dans le métabolisme.

    Le français Louis Kervran a effectué de nombreux travaux sur la transmutation spontanée de corps chimiques dans la nature.
    Les expériences qu'il a faites au cours de nombreuses années ont démontrées l'aptitude des organismes vivants à réaliser un échange de protons à l'intérieur des noyaux d'atomes différents. En d'autres termes, ils parviennent à opérer une conversion de corps chimiques, une transmutation. De nombreux et célèbres chercheurs de divers pays considèrent les travaux de Louis Kervran comme une véritable révolution en physique.

    Tamia Rechetnikova a décidé de vérifier la thèse selon laquelle la transmutation de  l'énergie chimique  peut s'exercer sous l'action  de  l'énergie psychique de l'homme. Travaillant sur des semences, une partie a été "irradiée" par l'énergie psychique d'un magnétiseur, les autres ont été laissées à titre de témoins. Les analyses ont révélé que les semences irradiées différaient sensiblement par leur composition chimique de celles qui ne l'étaient pas. Des résultats analogues ont été constatés au cours de tests portant sur du sang d'homme et sur du sang d'animaux. Tamia Rechetnikova a également effectué des expériences poussées pour chercher des protections contre les radiations nucléaires. A la suite de cette série d'expériences réussies qui ont eu lieu en partie au monastère de Zagorsk près de Moscou, devant les reliques de Saint Serge de Radonej, Tamia Rechetnikova affirme : " Dans le cas présent, nous pouvons supposer que l'effet protecteur soit le résultat non seulement des transmutations qui s'opèrent au niveau nucléaire, mais aussi d'un phénomène théoriquement impossible en physique : l'isolation d'un type d'énergie par un autre. Cependant, ce phénomène s'avère possible quand il s'agit de l'énergie psychique. C'est le principe des "écrans de protection" qu'élèvent certains opérants contre les énergies nocives. Tania Rechetnikova constate aussi que non seulement l'énergie engendrée par les nobles actions et pensées est en mesure de protéger contre les radiations, mais elle est également en mesure d'en réparer les conséquences. Ainsi une pensée positive exerce une action favorable sur le sujet auquel elle s'applique et sur tout ce qui entoure ce sujet. Une pensée négative lui cause du tort. La colère, même si elle est juste, détruit tout sur son parcours : la nature, le psychisme, la santé des gens. Par contre, les prières et manifestations d'amour donnent un effet favorable.
    Autre constatation : l'énergie psychique a ceci de particulier qu'en suivant une trajectoire déterminée, elle finit toujours par revenir à sa source. Voilà pourquoi le mal engendre le mal, et la vengeance n'entraîne que des malheurs. Le temps qu'il faut à une pensée pour regagner sa source varie d'un instant à des centaines d'années. Si, quand le boomerang revient, la personne a quitté ce monde, le bien ou le mal engendré agit sur ses descendants, jusqu'à la 3ème ou
    4ème génération, voire plus. Parfois, si une malédiction à été faite consciemment, et des délais annoncés, cette malédiction peut perdurer beaucoup plus longtemps... Mieux  même,  selon  certaines  religions  qui  reconnaissent  la  réincarnation, l'énergie mentale peut retourner à l'homme dans sa nouvelle incarnation : on retrouve le principe du karma...

    Médecine quantique : Chimère pour certains, réalisme et dépassement pour d'autres, la physique quantique bouscule le  matérialisme  mécaniste  et  rationnel dans lequel  nous baignons quotidiennement.

    "Théorie sauvage, subversive et dévastatrice, la physique quantique a jeté à bas l'édifice policé échafaudé au cours des siècles par la science traditionnelle. Elle nous  fait  entrer  de  plein  pied  dans  le  monde  de  la  Science-Fiction. Notre organisation socio-politique et nos modes de pensée ont été ou vont être bouleversés, davantage que par tout autre événement !... "
    (S. Ortoli et J.P. Pharabod : "Le quantique des quantiques")

    On peut définir la médecine quantique comme étant une nouvelle approche médicale basée sur la synthèse de tous les acquis de la physique quantique, en associant les dernières connaissances sur la nature profonde du vivant avec l'expérience   millénaire   de   la   médecine   orientale,   c'est-à-dire   la   réalité énergétique de l'être vivant. La médecine quantique est donc basée sur l'utilisation des quantas d'énergie, c'est-à-dire  d'infimes  doses  de  radiations  électromagnétiques,  destinées  au
    diagnostic, à la prévention et à la régénération de la santé des individus. Pour ce faire, on emploie des facteurs d'action électromagnétiques proches de ceux issus de la nature, lesquels sont destinés à influencer positivement les fonctions de la cellule, du tissus, de l'organe, puis du système et de l'individu tout entier.

    Le docteur Youri Kheffeits, médecin-praticien russe et chercheur en médecinequantique à l'Institut d'énergétique de Moscou donne comme définition :

    * La santé consiste dans l'harmonie des relations énergétiques d'information entre l'individu et la Nature. Cette harmonie s'exprime par l'optimisation des mécanismes  d'autorégulation, d'autodéfense et  d'autoguérison de  l'organisme vivant.... Soit une dynamique de santé active impliquant la personne tout entière, sur le plan physique, mental et spirituel...
    La thérapie quantique emploie tous les types de radiations biologiquement et écologiquement  pures,   afin   de   rétablir   le   champ   électromagnétique   de l'information altéré par la pathologie, en ramenant ce champ dans un état stable. Pour ce faire, les émissions électromagnétiques employées sont à l'unisson avec les processus d'information énergétique de l'organisme vivant, autrement dit, elles s'effectuent en résonance avec ceux-ci.

    Des   recherches   en   cours   consacrées   aux   influences   des   rayonnements électromagnétiques sur les structures génétiques (action sur l'A.D.N.), sur les mécanismes de la mémoire de l'espèce et sur l'appareil d'information des gènes permettraient même d'envisager chez l'homme la régénération d'organes perdus ou disparus par accident, opération, ou malformation (dents, yeux, doigts, jambe ou foie...) à l'exemple des vers , limaces ou lézards qui ont conservé la capacité naturelle de restaurer des organes perdus et/ou des fonctions disparues. Plutôt que d'envisager le processus de la greffe, les savants russes se font un point d'honneur de trouver la  clef  qui permettra  d'obtenir le  mécanisme de biorégénération quantique des organes et d'autres applications qui détermineront la santé humaine dans les siècles à venir... On le voit, on nage en pleine science-fiction et en plein "paranormal"...

    Résumé de ces quatre approches :

    *        Tsiang  Kan  Zheng  démontre  la  possibilité  de  transfert  directif  de l'information génétique, biologique et psychique grâce à un rayonnement bio- électromagnétique à Ultra Hautes Fréquences (U.H.F.), et l'application possible pour la guérison et le rajeunissement de l'organisme, avec uniquement un transfert d'informations à distance.

    *        Boris  Iskakov  explique  scientifiquement  l'existence  des  corps énergétiques,  ainsi  que  la  possibilité  de  transfert  d'information autant  dans l'espace que dans le temps. Il démontre les lois du karma, l'existence et l'immortalité de l'âme.

    *        Tamia Rechetnikova démontre la puissance illimitée de la pensée humaine et la réalité de la TRANSMUTATION à froid dans l'organisme. Elle démontre que le "transfert d'informations" peut se faire uniquement par la puissance de la pensée humaine.

    *        La  médecine  quantique  va  encore  plus  loin,  et  nous  apporte  une démonstration pratique des possibilités d'utilisation de toutes ces techniques et théories "paranormales" pour la guérison et surtout la prévention des maladies.



    Conclusion : Si l'on met bout à bout les conclusions des travaux de tous ces scientifiques de haut niveau, on peut comprendre comment la force de la pensée (Tamia Rechetnikova) peut permettre à un magnétiseur / radiesthésiste qualifié de recevoir à distance des informations sur l'état de santé d'une personne, et de transmettre à ses corps subtils, à travers l'espace et le temps (Boris Iskakov), les "informations" de santé nécessaires pour obtenir des transmutation visant à la guérison et au rajeunissement de l'organisme (Tsiang Kan Zheng).

     

     

    « Vers une carte européenne d'identité électroniqueLe chat et son territoire »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :