• Enfants - Quand les antibiotiques sont-ils nécessaires ?

     

    Enfants - Quand les antibiotiques

    sont-ils nécessaires ?

     

    Enfants - Quand les antibiotiques sont-ils nécessaires ?

     

    Les bactéries font de la résistance, en hiver, les infections se mutiplient chez les enfants.

    Au coeur de l’hiver, grippes, otites, bronchiolites, rhumes et autres infections désagréables tendent à se multiplier chez les enfants, en particuliers chez les moins de cinq ans dont le système immunitaire n’est pas encore mature. Dans la plupart des cas, ces infections virales guérissent spontanément après quelques jours. Pourtant, trop d’antibiotiques sont encore prescrits inutilement.

    Savoir si l’état de santé est satisfaisant : si l’enfant continue à être attentif, à interagir, à boire de manière satisfaisante, s’il se remet à jouer dès que le pic de fièvre diminue, c’est rassurant !

    D’autre part, d’autres signes doivent nous alerter : si l’enfant n’est pas capable de toucher son sternum avec son menton, s’il refuse qu’on allume la lumière car elle le dérange, vomit, se plaint de maux de tête, il faut penser à la méningite. Elle peut être bactérienne. Elle nécessite alors une prise en charge hospitalière rapide et un traitement antibiotique qui sera poursuivi ou arrêté selon la cause retrouvée lors des examens.

    Les antibiotiques sont inutiles en cas de grippe, de rhume, de bronchiolite et dans la majorité des formes de pharyngites et d’otites. Les antibiotiques sont utiles uniquement contre les bactéries.

    Les antibiotiques sont nécessaires en cas d’infection au niveau des reins, des os ou des articulations, d’une infection dans laquelle la bactérie est retrouvée dans le sang, de méningite…

    La résistance aux antibiotiques est devenu importante et ont dû être remplacés par un autre. Ce phénomène existe pour d’autres bactéries aussi. Il nous force donc à utiliser des molécules qui agissent sur plus de bactéries, qui peuvent être moins adaptées, ou encore avoir plus d’effets secondaires, et qui finiront elles-mêmes par ne plus être efficaces.

    Les vaccins sont une vraie révolution de l’infectiologie. Ils ont l’avantage indéniable d’agir avec la même efficacité contre une infection donnée, que la bactérie soit résistante ou pas, et également d’exister pour des infections virales et bactériennes. Chez les bébés de moins d’un an, les pneumonies, les méningites et la coqueluche vont être ciblées via des vaccins contre le pneumocoque Haemophilus influenza B et la coqueluche. Les nouveaux nés de moins de deux mois qui peuvent être protégés contre la grippe et la coqueluche via la vacination de leur mère durant la grossesse, grâce aux anticoprs de la maman qui sont transférés au bébé par le placenta.

    L’hygiène des mains est très importante. Il faut apprendre à l’enfant à se laver les mains avec de l’eau et du savon et à le faire chaque fois après être allé à la toilette, avant de passer à table, après s’être mouché, après avoir caressé le chien…

    D’autres réflexes et gestes d’hygiène sont à adopter : éviter de se ronger les ongles et de se mettre les doigts dans la bouche. Tousser et éternuer dans le pli du coude plutôt que dans les mains. Se moucher avec des mouchoirs à usage unique et les jeter dans une poubelle directement après usage…

    A la maison, ne pas fumer, aérer quotidiennement les pièces.

    Ne pas laisser les enfants (surtout avant dix ans) manger de la viande crue ou mal cuite.

    Exlure les nouveaux animaux de compagnie (NAC) et les rats de l’environnement des enfants. Les reptiles et amphibiens (y compris les petites tortues d’eau) sont porteurs de salmonelles dangereuses, surtout pour les enfants de moins de cinq ans. Les rats sont aussi un réservoir de nombreuses maladies infectieuses. Les risques de contagion aux enfants sont plus élevées qu’aux adultes, même en l’absence de contact direct avec l’animal.

     

     

    « Pour les phages qui sauvent des vies !Le tigre de Tasmanie »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :