• Enfin ! Déconfinement mettez-ceci sur votre visage

     

    Enfin ! Déconfinement  mettez-ceci sur votre visage

    Enfin ! Déconfinement  mettez-ceci sur votre visage

     

    Enfin ! Déconfinement  mettez-ceci sur votre visage

     

    Ces deux mois ont été éprouvants.

    Après la psychose et la mise en cage, le soleil et la liberté reviennent, enfin :

        Des parcs et jardins pourront à nouveau accueillir les familles ;

        Les balades en forêt sont à nouveau autorisées ;

        Certaines plages pourront rouvrir, sur demande des maires.

    On pourra se faire couper les cheveux, faire un peu de shopping, ou encore s’acheter un bon livre dans notre librairie préférée.

    Et surtout, on pourra se retrouver, en famille, autour d’un bon repas.

    Bien sûr, nous n’oublierons rien de ce qui s’est passé, sur les masques, les tests et les traitements.

    L’urgence du moment, c’est de retrouver le moral et la bonne humeur.

    Et pour cela, croyez-le ou non, il pourrait suffire d’activer certains muscles ! Un geste simple à faire, aujourd’hui

    Non, je ne parle pas de musculation, même si cela peut être très utile pour la santé et le moral.

    Je parle des muscles de votre visage… et d’un geste simplissime : sourire !

    Eh oui : les petits muscles du visage activés par le sourire déclenchent des anti-dépresseurs naturels !

    Vous êtes sceptique ?

    Et bien regardez ce qui se passe quand des patients dépressifs sont obligés de faire cet exercice.

    C’est un médecin américain, le Dr Finzi, qui s’en est rendu compte le premier : lorsqu’il injectait du botox entre les yeux de ses patientes, il voyait parfois leur humeur s’améliorer.

    Or le botox, à cet endroit-là, empêche de froncer les sourcils.

    Et figurez-vous que cela permet d’aider à retrouver le moral !

    La théorie est la suivante :

    « Le Botox injecté dans le front et entre les sourcils bloquerait les expressions de colère, d’anxiété et de tristesse. En paralysant ces mouvements, il court-circuiterait l’émotion elle-même. Le cerveau ne recevant plus d’informations pro-dépression, celle-ci céderait la place à un état d’esprit plus positif ».

    Faites l’expérience : froncez les sourcils de manière prolongée, et vous commencerez à sentir la tristesse venir.

    A l’inverse, relevez-les, comme lorsque vous souriez, et la bonne humeur vous gagnera !

    Et depuis quelques années, plusieurs études scientifiques ont montré que le Dr Finzi avait vu juste avec cette idée !

    Évidemment, je ne vous recommande pas du tout de vous injecter quoi que soit dans le visage.

    Car le botox est une toxine dont on ne sait rien des effets à long terme, si ce n’est qu’on finit par en retrouver des traces dans le cerveau.

    Mais il existe un moyen d’obtenir les mêmes effets, naturellement :
    Souriez, musclez votre aptitude au bonheur…

    Le simple fait de sourire conduit votre cerveau à produire les molécules de la bonne humeur (dopamine).

    Alors pourquoi ne pas s’efforcer de faire ce geste… jusqu’à ce que cela devienne une seconde nature ?

    Cela peut commencer par un peu de gymnastique faciale.

    Chaque jour, prenez quelques minutes pour froncer et défroncer les sourcils. Etirez les coins de votre bouche. Souriez la bouche fermée. Puis la bouche ouverte. Activez ainsi les molécules de la bonne humeur.

    Si la « gym du visage » ne vous donne pas envie, vous pouvez vous contenter de vous regarder dans une glace… et sourire.

    Souriez-vous, avec sincérité. Conservez le sourire et observez la modification de votre état intérieur. Prenez l’habitude de faire cela, chaque matin et chaque soir, par exemple après vous être brossé les dents.

    L’effet sur votre humeur sera plus durable que vous ne l’imaginez.

    Et ne vous contentez pas de sourire quand vous êtes seul.

    Essayez aussi de cultiver votre sourire avec les autres. Soyez à l’affût des sourires de vos collègues ou de vos proches, et rendez-le-leur.

    Et s’ils en sont avares, n’hésitez pas à prendre les devants, vous verrez que le sourire est communicatif !

    Vous n’imaginez pas le bien que vous vous ferez en souriant davantage.
    …et gagnez des années de vie en bonne santé !

    Car se forcer à sourire est bien plus qu’une arme anti-déprime. C’est aussi un moyen imparable d’améliorer sa santé.

    Sourire relaxe l’organisme, réduit les hormones du stress, abaisse la tension artérielle et protège contre les maladies cardiaques.

    Mieux : le sourire renforce le système immunitaire. Il aide même votre corps à produire les fameuses lymphocytes T qui attaquent les cellules cancéreuses.

    A tel point que l’hôpital chinois de Guangzhou a incorporé la thérapie du sourire dans son protocole de lutte contre le cancer !

    Souriez, et ce sont littéralement des années de vie en bonne santé que vous pourrez gagner.

    Littéralement ?

    Oui : des chercheurs ont examiné les photographies de joueurs de base-ball professionnels des années 1950. Et ils ont découvert que ceux qui souriaient à pleines dents avaient vécu en moyenne 79,9 ans contre 72,9 ans pour ceux qui ne souriaient pas !
    Maintenant, décuplez la dose… en riant !

    Alors n’hésitez plus. Activez cet anti-dépresseur naturel… et n’ayez surtout pas peur du surdosage !

    Bien au contraire : la méga-dose – le rire – est fortement recommandée.

    Le rire a tous les effets bénéfiques du sourire… en plus puissant.

    C’est même un anti-douleur avéré : une minute de rire est aussi efficace contre les douleurs qu’un comprimé chimique[6] !

    Bien sûr, il n’est pas si facile de se forcer à rire. Mais comme pour le sourire, c’est une simple question d’entraînement.

    Dans son excellent livre Tout déprimé est un bien portant qui s’ignore, le Dr Michel Lejoyeux recommande la pratique des « trois rires par jour » :

    Le soir, essayez de trouver trois principales raisons de rire, par exemple en repensant à des moments drôles de la journée. Puis le lendemain matin, repensez-y. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que cela devienne un automatisme.

    Une autre possibilité est de prolonger l’exercice du sourire devant votre miroir. Allez un cran plus loin : faites « Ha ! Ha ! Ha ! ». Imitez le rire, pensez à quelqu’un qui rit. Surtout, n’ayez pas peur d’avoir l’air ridicule, cela pourrait au contraire vous aider à rire… de vous-même !

    Et vous verrez, au bout d’un instant, vous vous mettrez à rire franchement, et vous ressentirez dans tout votre corps la chaleur joyeuse d’une bonne humeur retrouvée.

    Si tout cela ne suffit pas, vous pouvez même essayer de rejoindre un club de « yoga du rire ».

    Ces petits conseils n’effacent pas les causes du mal-être. Mais ils vous font aller mieux, et c’est déjà énorme.

    Avec le déconfinement, c’est le moment ou jamais de redécouvrir ces belles paroles de la chanteuse Barbara :

    Et sans prévenir, ça arrive

    Ca vient de loin

    Ca s’est promené de rive en rive

    Le rire en coin

    Et puis un matin, au réveil

    C’est presque rien

    Mais c’est là, ça vous émerveille

    Au creux des reins

    La joie de vivre

    Bonne santé !

    Xavier Bazin

     

     

     

    « Tous surveillés: 7 milliards de suspects (#Documentaire) «Il n’y aura pas de vaccin pour tout le monde» »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :