• Géniteurs du temps

     

     

    Géniteurs du temps

     

    Géniteurs du temps

    Géniteurs du temps

     

    A la fin du 20ème siècle, les cadrans digitaux apparaissent et ils remplacent le mouvement continu des aiguilles par le changement saccadé de nombres affichés.

    “La durée est le produit de la succession des événements : il faut que quelque chose se produise pour qu’une chose que l’on nomme temps se déroule” Saint Augustin.

    Il n’est donc plus nécessaire d’introduire le concept de temps.

    Un Univers qui serait très pauvre et dans lequel un seul objet existerait – une horloge comtoise, il y aurait bien une histoire et le temps qui s’écoulerait au rythme du tic-tac de cette horloge.

    Ce temps serait-il simplement mesuré, ou serait-il généré par les mouvements de pendule du balancier ?

    Si cette horloge, par accident s’arrête, dans cet Univers, le concept de temps perdrait toute pertinence.

    Un temps enfanté par successions d’événements permet d’échapper aux impasses logiques menées par la vision d’un temps doté d’autonomie.

    Le fleuve du temps :

    Un flot coulant entre des rives qui lui sont imposées.

    Pour les instants passés : les rives sont faites de tous les événements qui se sont déjà produits.

    Pour les instants à venir : comment peut-on définir ces rives avant qu’elles ne soient atteintes par le flot ?

    Pour l’instant présent : demain n’a aucune existence.

    Ce fleuve imaginaire, nous permettant de le représenter devrait, alors construire ses rives à mesure qu’il les atteint. Cela est inadaptée.

    Cela est cohérent qu’avec la vision d’un temps qui se contente de dévoiler une réalité préétablie et non avec celle d’un temps réellement créateur.

     

     

    « Hécatombe en Belgique : merles mortsNettoyer les angoisses »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :