• Grèce au commencement

     

     

    Grèce au commencement

     

    Grèce au commencement

     

    Dans la théogonie, Hésiode raconte l’émergence de Gaia (la Terre mère), de Tartare (les Enfers), d’Éros (le désir), d’Erèbe (l’obscurité) et de Nuit à partir du Chaos. Nuit et Erèbe engendrent l’Éther (l’air pure) et Héméra (la lumière terrestre). Gaia donne, seule, naissance à Ouranos (le ciel). Ensemble, ils mettent au monde les dieux primitifs : douze Titans (géants à forme humaine), trois Cyclopes (géants à un œil) et trois Hécatonchires (créatures possédant cent mains). Ouranos ayant banni sa progénitures, Gaia persuade Cronos, l’un des Titans, de castrer son père et de s’emparer du pouvoir. Cronos épouse alors sa sœur Rhéa, une Titanide. Les prédictions révélant à Cronos qu’il serait tué par l’un de ses enfants, il préfère les dévorer tous dès leur naissance. Mais Rhéa remplace son sixième enfant, Zeus, par une pierre, et le cache parmi les nymphes, qui l’élèvent. Devenu adulte, Zeus attaque les Titans et les vainc lors de la Titanomachie (bataille contre les Titans). Il oblige Cronos à recracher ses frères et sœurs et se nomme lui-même roi des dieux.
    La déesse de la sagesse Athéna naît tout armée de la tête de Zeus. Elle porte une lance et un bouclier, ainsi qu’un asque à cimier et une égide (cuirasse) représentant la tête de Méduse, monstre à chevelure de serpents. Athéna devient la déesse de la Sagesse, plus particulièrement de la stratégie, de la finesse et de la planification. Elle est associée aux arts textiles, tel le tissage, à la construction navale et à l’industrie. La chouette, symbole de la Sagesse, est l’un de ses emblèmes. Lors de la compétition qui l’oppose à Poséidon lorsqu’il s’agit de choisir le dieu tutélaire d’une nouvelle ville de l’Attique, Athéna crée l’olivier, dont le fruit fournit l’huile essentielle pour la cuisine, l’éclairage et le commerce. Elle est proclamée vainqueur et la ville baptisée Athènes en son honneur.
    Apollon et l’oracle de Delphes : Le sanctuaire de Delphes était autrefois gardé par le Python, dragon femelle ou serpent. Agé de trois jours à peine, Apollon tue le Python, pris d’une folie destructrice, grâce à son arc à ses flèches. Le sanctuaire de Delphes lui est alors attribué. Afin d’honorer les déesses qui y étaient vénérées jusqu’alors, Apollon baptise les prêtresses de son sanctuaire pythies, prophétesses qui canalisent les mots énoncés par l’oracle et les répètent aux personnes venues consulter.

    Vin et festivités : Dionysos, dieu du Vin et de l’Ivresse, considère le théâtre comme sacré. Fils de Zeus et d’une mortelle, Sémélée, il reçoit le nom de Dionysos (celui qui est né deux fois). Zeus l’ayant arraché des entrailles de sa mère pour le cacher dans sa cuisse. Dionysos est associé au renouveau, à travers des cultes mystérieux de la mort et de l’amour, ainsi qu’à la fertilité et à l’extase (littéralement égarement d’esprit), à travers le pouvoir réconfortant du vin. Le vin dissipant souvent les inhibitions, Dionysos est également associé à l’absence de contraintes, qui peut conduire à la passion et à l’insouciance. Il est souvent entouré de satyres, créatures mi-hommes, mi-boucs qui s’adonnent à des festivités et à des orgies. Les adoratrices de Dionysos sont connues sont le nom de ménades ou bacchantes, d’après Bacchus, un autre de ses titres. Elles célèbrent ses rituels vêtues de peaux de bêtes et effectuent des danses frénétiques, accompagnées de thyrses et de tympanons..

    Zeus et les dieux de l’Olympe : Avec Zeus à leur tête, les douze principaux dieux du panthéon grec vivent sur le mont olympe, la plus haute montagne de Grèce, au nord du pays. On les appelle les dieux de l’Olympe. Un autre dieu puissant, Hadès, frère de Zeus, gouverne les Enfers et y réside.

     

    Zeus

    Le poète Hésiode l'a nommé le père des dieux et des hommes

    dont les coups de tonnerres font frémir la Terre entière.

    Héra

    Déesse du Mariage et de la Famille,

    femme et soeur de Zeus

    Apollon

    Dieu de la Beauté, de la Lumière et des Arts,

    fils de Zeus et de la Titanide Léto

    Athéna

    Née du cerveau de Zeus, déesse de la Sagesse

    des Arts et des Sciences, protectrice d'Athéna

    Hermés

    Messager des dieux, fils de Zeus et de Maia,

    une divinité mineure, dieu de voyageurs,

    des Marchands et des Voleurs, c'est le Mercure romain.

    Poséidon

    Maître des océans, redouté en tant qu'initiateur

    des tremblements de terre.

    Arès

    Dieu de la Guerre, fils de Zeus et d'Héra

    Artémis

    Soeur jumelle d'Apollon, déesse de la Chasse

    et de la Nature sauvage

    Aphrodite

    Déesse de la Beauté et de l'Amour

    femme d'Héphaïstos et mère d’Éros.

    née de l'écume de la mer.

    Héphaïstos

    Dieu boiteux de la Forge,

    fils de Zeus et d'Héra

    Démester

    Déesse de la Fertilité, de la Terre nourricière

    Hestia

    Déesse du Foyer

    Hadès

    Dieu des Enfers

     

    Statue en calcaire de Zeus s'apprétant à lancer la foudre. Cyprus Museum, Nicosie. Statue réalisée à Chypre vers 500 av. J.-C.

     

    Temple d'Apollon à Delphes. Avant de pratiquer le culte d'Apollon, Delphes vénérait Gaia et Thémis (déesse de la Justice, sconde femme de Zeus

    Le Parthénon sur l'Acropole d'Athènes. Ce grand temple a été bati en l'honneur d'Athéna, à laquelle la ville doit son nom. Parthénon vient de l'épithète de la déesse parthenos, qui signifie vierge en grec ancien.

     

     

     

    « GAILLET, CAILLE-LAIT (Galium)Parfum Maison »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :