• Grèce - Mortels et dieux

     

     

    Grèce - Mortels et dieux

     

    Grèce - Mortels et dieux

     

    Héraclès (Hercule pour les Romains) est le plus grands des héros mortels grecs, le seul à avoir pris place parmi les dieux sur le mont Olympe à sa mort. C’est l’une des premières figures mythiques décrites dans l’art grec, depuis le VIIIè siècle av. J.-C., et le seul héros vénéré d’un bout à l’autre de la Grèce. Homme des extrêmes, il est doté d’une force et d’une bravoure extraordinaires, ainsi que d’un appétit féroce. Après avoir tué un lion sauvage qui ravageait les troupeaux du roi Thespios, ce dernier le récompense en lui accordant les faveurs de ses cinquante filles.
    Héraclès est le fils illégitime de Zeus et d’Alcmène. Lorsque Héra, jalouse des infidélités de son mari, envoie des serpents dévorer Héraclès dans son berceau, le bébé, d’une force déjà surhumaine, les étouffe de ses mains. Plus tard, Héras provoque une accès de folie chez Héraclès, qui tue Mégara, sa femme bien-aimée, et ses propres enfants. Afin d’expier ses crimes, Héraclès se voit confier douze tâches surhumaines (les douze travaux d’Héraclès), par le roi de Tirynthe, Eurysthée.
    Héraclès meurt de la main de sa nouvelle épouse, Déjanire. Trompée par un centaure, celle-ci fait parvenir à son mari un vêtement trempé dans du sang. Ce vêtement empoisonné consume la chair d’Héraclès, qui se jette dans les flammes d’un bûcher. Sauvé par les dieux, il épouse Hébé, fille d’Héra, en signe de réconciliation, et est ensuite admis à vivre en paix sur l’Olympe.
    Prométhée et Pandore : Prométhée, fils d’un Titan, aurait créé les premiers hommes à l’aide de boue et d’eau. Zeus, trompé par Prométhée, décide de punir l’humanité en privant les hommes du feu. Prométhèe dérobe le feu en le cachant dans un bâton creux pour l’apporter aux hommes. Le feu symbolisant la civilisation, Prométhèe a longtemps été considéré comme le dieu civilisateur de l’humanité.
    Zeus punit Prométhèe en l’enchaînant à un rocher au sommet du mont Caucase, où chaque jour, un aigle, emblème de Zeus, vient lui ronger le foie, qui renaît chaque nuit. Comme punition supplémentaire destinée aux hommes, Zeus ordonne à son fils Héphaïstos de créer une femme, être encore inconnu dans le monde, à partir d’argile et de lui donner la vie. Cette créature est nommée Pandore (« qui a tous les dons »), de nombreux dieux lui ayant conféré des dons spéciaux. Pandore, porteuse d’un vase, est présentée aux hommes. Lorsqu’elle ouvre le vase, elle libère le mal et la maladie sur le monde. Il ne reste au fond du vase que l’Espérance. C’est la fameuse boîte de Pandore.
    Persée et Andromède : Grâce à des armes magiques et à l’aide d’Athéna, Persée parvient à trancher la tète de la Méduse à chevelure de serpents, l’une des trois Gorgones, montres dont le regard change les hommes en pierre. Le cheval ailé Pégase serait né lorsque le sang de Méduse touche terre. En Éthiopie, Persée découvre la belle Andromède enchaînée à un rocher, attendant d’être sacrifiée à un monstre marin en  expiation d’une offense faite à la déesse de la Mer, Thétis. Il lui propose de la délivrer si elle consent à l’épouser. Persée tue le monstre, et les festivités du mariage ont lieu immédiatement après. Après leur mort, Athéna transforme Persée et Andromède en constellations.

     

    Héraclès

     

    Grèce - Mortels et dieux

     

     

    « Un Esprit riche pour être vraie ! Le gui »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :