• J'attends murmurer les arbres...

     

    J'attends murmurer les arbres...

     

    J'attends murmurer les arbres...

     

    "La vie secrète des arbres" est le titre du livre du forestier allemand Peter Wohlebben, paru en 2015.
    Fort de son succès, il a fait l'objet d'une adaptation au cinéma : "L'intelligence des arbres".

    Au coeur de la forêt, des troncs d'arbres majestueux s'élancent vers les cieux.
    C'est le silence, rien que le bruissement des feuilles dans la bise.
    Et pourtant, sans arrêt, ces arbres communiquent entre eux...
    Par leur gigantesque réseau de racines et de champignons, ils sont tous reliés entre eux
    Pour se donner leurs messages.. Une vie sociale riche et constante.
    Les champignons poussent au coeur des racines et fournissent aux arbres les nutriments et de l'eau.
    En échange, les arbres fournissent aux champignons jusqu'à un tiers des produits de leur photosynthèse, dont le sucre.
    C'est comme l'Internet de la forêt, un gigantesque réseau souterrain.
    Lorsqu'il y a une attaque de chenilles, les arbres se protègent en rendant leurs feuilles toxiques pour elles ou en émettant des substances qui attireront aux chenilles, leurs prédateurs.
    Il y a des souches d'arbres vivantes, mais sans feuilles, celles-ci sont pourtant incapables de se nourrir. Aussi, grâce aux arbres bien-portants qui, par le réseau de racines, leur fournit les nutriments nécessaires. Donc, l'entraide fait partie intégrante de la vie forestière. C'est une révolution, dans la manière de concevoir le monde végétal. Certaines personnes accusent le film d'attribuer aux végétaux des caractéristiques propres à l'être humain. L'arbre "Mère" donne naissance à des rejets... Elle est intelligente. Ce qui est encore difficile pour l'homme occidental de se représenter d'autres êtres comme intelligents, car ils sont dotés de la même structure que lui. Les arbres communiquent entre eux, s'envoient des messages. Ils seraient donc, comme l'homme et les animaux, des êtres sociaux et non une vie végétale solitaire, certaines plantes, sans doute, sont plus solitaires. D'autres s'organisent, comme c'est le cas dans une forêt. Il faut réaliser que tout est en tout, l'homme n'est pas une exception. Partout, les êtres communiquent constamment entre eux et avec les autres espèces. Les végétaux doivent être respectés...
    Chez les Amérindiens, existe de puis longtemps des règles de gestion de la forêt. S'ils décident de couper, ils procèdent à une sélection minutieuse. Car la forêt a besoin de garder des arbres pour le futur. Et ils considèrent ceux-ci comme l'héritage de leurs enfants et petits-enfants.
    Notre modèle productiviste, qui exploite la forêt sans considération... Nous n'avons plus le sens des conséquences, ou trop peu. La croissance a une fin, et cette fin ne dépend pas d'une idéologie, mais du fait que nous disposons de ressources limitées. Les humains doivent bien se dire que s'ils continuent ainsi, c'est à eux-mêmes qu'ils feront du tort. La planète, elle, se retapera. Ce ne seront plus les mêmes vivants, qui l'habiteront, mais tant que le soleil ne sera pas en expansion, la terre restera là, avec ou sans humains. Mathieu Stassart

    Télécharger « L’impact de la déforestation sur le changement climatique est plus important que prévu.pdf »

    Télécharger « Ces héros méconnus qui reforestent notre planète..pdf »

    Télécharger « Des arbres en Europe - des espèces menacées d'extinction.pdf »

     

     

     

     

    « Produits toxiques : attention à certains bijoux et jouets.Le cri d'alarme d'Hubert Reeves »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :