• L’abeille maçonne des hangars fait sa réapparition

     

    L’abeille maçonne des hangars fait sa réapparition

     

    l’abeille maçonne des hangars fait sa réapparition

     

    Une espèce d’abeille sauvage introuvable depuis 50 ans réapparaît dans la Drôme

    Invisible en France depuis une cinquantaine d’années, l’abeille maçonne des hangars – appelée aussi chalicodome des hangars – vient d’être repérée dans le pays Diois, au cœur de la Drôme.

    Grosse abeille noire qui construit son nid à l’aide de boue et de graviers, cette hyménoptère n’avait plus donné signe de vie depuis près d’un demi-siècle dans l’Hexagone. Abondamment étudiée par le naturaliste Jean-Henri Fabre au XIXe siècle, cette espèce d’abeille sauvage était devenue mythique pour plusieurs générations d’entomologistes.

    C’est Philippe Haeringer, un géographe à la retraite installé dans le petit village de Saint-Roman, à une dizaine de kilomètres au sud-est de Die, qui a identifié le célèbre spécimen après avoir découvert un premier nid sous le toit d’un transformateur électrique. Il en découvrira un second par la suite.

    « Cela va à contre-courant des alarmes qu’on reçoit sur la disparition des abeilles et de toutes les espèces qui butinent. Ça redonne du courage », a expliqué M. Haeringer cité par France Bleu.

    « J’ai ressenti une certaine émotion »

    Pour Vincent Albouy, ancien attaché au Muséum national d’histoire naturelle et actuel coordinateur d’une étude sur les abeilles mellifères sauvages à l’Office pour les insectes et leur environnement (OPIE), la réapparition de l’abeille maçonne pourrait s’expliquer par la très faible utilisation de pesticides dans la Drôme, premier département agricole bio de France avec 1100 exploitations certifiées bio ou en conversion, soit 43 000 hectares selon la Chambre d’agriculture de la région Auvergne Rhône-Alpes.

    En outre, M. Albouy estime également que la présence de champs de sainfoin cultivés – une plante fourragère et mellifère particulièrement représentée autrefois avant de diminuer peu à peu – pourrait aussi jouer un rôle dans le retour de l’abeille maçonne des hangars.

    « Quand j’ai vu les nids, j’ai ressenti une certaine émotion. J’ai vraiment vu ce que Fabre décrivait. Ça m’a aussi fait beaucoup de bien parce qu’on accumulait les mauvaises nouvelles pour les insectes depuis des années », conclut Vincent Albouy.



    https://www.epochtimes.fr/une-espece-dabeille-sauvage-introuvable-depuis-50-ans-reapparait-dans-la-drome-902124.html?fbclid=IwAR2mLsT0FLpTmQCSsk9sISqTc6tds8tYTZl07u-HjoD2wqklnBPU2RFCesk

     

     

    « Grèce - Divinités, cultes et templesParkinson »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :