• L’Aigle des singes (Pithecophaga jefferyi)

     

    L’Aigle des singes (Pithecophaga jefferyi)

     

    L’Aigle des singes (Pithecophaga jefferyi)

     

    L’aigle des singes est la harpie de l’ancien monde.

    Règne Animalia - Embranchement Chordata - Classe Aves - Ordre Accipitriformes - Famille Accipitridae - Genre Pithecophaga  Ogilvie -Grant, 1896 - Nom binominal Pithecophaga jefferyi Ogilvie-Grant, 1896.

    rebaptisé en 1978 Great Philippine eagle1, est une espèce de rapace endémique des Philippines. C'est la seule espèce du genre Pithecophaga. Il a été décrit en 1896 par William Robert Ogilvie-Grant.

    Il a fier allure, sa tête est forte et haute, elle est entièrement garnie de plumes hérisées.

    De taille moyenne 1-2m de long pour un poids de 4-8kg

    Il se nourrit de singe, surtout de macaques mais il mange aussi d’autres proies comme les chiens domestiques, de calaos, de civettes palmistes, de galéopithèques, d'écureuils volants, de chauves-souris frugivores, d'oiseaux, de serpents et d'animaux domestiques.

    1894, il est découvert sur l’archipel des Philippines.

    Libres d'évoluer en dehors de la concurrence d'autres grands prédateurs, les aigles sont devenus les chasseurs dominants des forêts philippines. En raison de leur taille, un vaste territoire de forêt pluviale leur est indispensable pour se nourrir. Les couples reproducteurs préfèrent les hauts arbres aux cimes dégagées. Les nids sont construits à des altitudes allant de 25 à 50 m et servent souvent pour les nidifications suivantes. Chaque couple a besoin de 70 à 130 km² pour élever un seul poussin, ce qui rend l'espèce vulnérable à la déforestation.

    La raréfaction de son habitat, par l'exploitation forestière, le défrichement ainsi que la chasse de subsistance et la pollution aux pesticides, constituent les menaces principales qui pèsent sur l'espèce. Malgré des efforts de conservation, on s'accorde à dire que l'espèce est très fortement menacée d'extinction à court terme si la pression sur son habitat naturel garde le même rythme. Il n'en reste que 200 à 300 individus.

     

    L’Aigle des singes (Pithecophaga jefferyi)

     

     

    « Voici un ligre: un hybride entre un lion et un tigrePour un moment d'humour »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :