• L’appel de rabbi Siméon bar Yochaï

     

     

    L’appel de rabbi Siméon bar Yochaï

     

    L’appel de rabbi Siméon bar Yochaï

     

    La kabbale a beau posséder une antiquité vénérable, elle a beau remonter dans la nuit des temps, il n’en demeure pas moins que quelques moments historiques sont tout à fait remarquables. Nous avons vu que ces moments sont les initiations d’Abraham d’abord et de Moïse ensuite. Un autre moment est celui de « Grand Synode » (l’Idra Suta ou Jdra Zuta tel que le rapporte la Kabbale elle-même (section dite du Commentaire du Siphra Dzeniuta par rabbi Siméon bar YochaÎ). Jérusalem venait d’être détruite par les Romains, raconte le scribe qui retranscrivit le texte. Il était alors défendu aux juifs de revenir pleurer sur les ruines leur patrie et cela sous peine de mort. La nation entière était dispersée en exil et, pis encore, les saintes traditions s’étaient perdues. Résultat : on avait oublié la véritable Kabbale, on la remplaçait par des superstitions. Les sorciers et les faussaires succédaient aux initiés et une obscurité s’abattit sur le monde, car l’occultation de la tradition est le plus grand malheur qui puisse se produire. C’est alors qu’un rabbin très estimé, Siméon, rassembla autour de lui les derniers initiés à la science primordiale. Il décida de leur expliquer le livre du mystère. Ils en savaient tous le texte par coeur, mais seul Siméon en connaissait le sens profond que jusqu’alors on s’était transmis de bouche en bouche et de mémoire en mémoire sans jamais l’expliquer, ni même l’écrire. Voici les paroles qu’il leur adressa afin de les réunir : « Pourquoi dans ces jours de tourments, resterions-nous semblables à une maison qui s’appuie sur une seule colonne ou à un homme qui se tient sur une jambe unique ? Il est temps d’agir, car les hommes ont perdu la petite lumière qui les faisait vivre. Rassemblez-vous dans cette campagne où fut une aire aujourd’hui abandonnée. Venez, comme pour un combat, armés de conseils, de sagesse, d’intelligence, de science et d’attention. Reconnaissez pour unique maître celui qui dispose des vies et de la mort, le Grand Architecte de tous les mondes. Proférons ensemble des paroles de vérités que les entités supérieures aiment entendre et tout le monde viendra autour de nous pour nous écouter . »

     

    rabbi Siméon bar Yochaï

     

     

     

    « Des porte-crayons et photosL'oeil de l'art »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :