• L’énigme du Sphinx

     

     

    L’énigme du Sphinx

     

    L’énigme du Sphinx

     

    Le Sphinx est censé avoir été construit il y a 4500 ans. John West prétend pour sa part qu’il remonte à 12000 ans. Les hommes n’avaient pas encore inventé la roue, qui a donc construit le Sphinx ?

    Le grand sphinx de Gizeh, la plus grande statue de pierre du monde inspire depuis des siècles mythes et légendes. Ce symbole de l’Égypte ancienne très énigmatique recèle encore bien des secrets. Selon les théories : le sphinx aurait été construit vers 2500 avant J-C, cependant des indices géologiques indiquèrent que la construction remontait au moins a 6000 ans avant J-C, c'est a dire 3000 ans avant l’avènement de la civilisation égyptienne. Ces nouveaux faits plongea l’égyptologie dans un profond désarroi. Selon certains historiens la statue représenterai le visage du Pharaon Khéphren mais cependant des tests et des comparaisons du visage du pharaon fait a partir de reconstruction du visage montrèrent que le visage du sphinx ne ressemblait guère a celui du pharaon a moins que les artistes n'aient été mauvais.

    Contemplant fièrement le soleil levant, le grand Sphinx de Gizeh-la plus grande statue de pierre du globe inspire depuis des siècles mythes, fables et légendes. Ce monument énigmatique, symbole de l’Égypte, semble encore recéler bien des mystères.

     

    Khéphren

     

    Selon les théories en vigueur, le Sphinx de Gizeh. aurait été construit par le pharaon Khéphren vers 2500 avant JC Aussi, lorsqu'on 1991, des indices géologiques indiquèrent que la construction du Sphinx remontait au moins à 6000 avant JC c'est-à-dire quelque 3000 ans avant l'avènement de la civilisation de l’Égypte ancienne, l'information plongea les sphères traditionnelles de l'égyptologie dans un profond désarroi.

    Au XIX° siècle, les spécialistes considéraient déjà volontiers que le Sphinx était beaucoup plus ancien que les pyramides voisines. Pourtant, au XX" siècle, une nouvelle thèse sur l'âge du Sphinx s'imposa avec l'attribution de sa construction à Khéphren, pharaon qui régna de 2520 à 2494 avant J.-C.

     

    OPINIONS DISCORDANTES

    Pour les égyptologues partisans de cette doctrine officielle la construction du Sphinx date du règne de Khéphren notamment parce que son visage a les traits d'une statue de ce pharaon, exposée au: musée du Caire. Pour ouvrir une brèche dans les certitudes des pontes de l'égyptologie, il fallut quinze ans à John West, écrivain américain et égyptologue autodidacte. Afin de parvenir à réfuter cet argument de ressemblance morphologique entre le Sphinx et ce qui aurait été son modèle, West fit appel à des méthodes pour le moins inhabituelles. Il s'attacha en effet les services ' du lieutenant Frank Domingo, expert de la police de New-York, spécialisé dans la reconstruction de visages mutilés ou incomplets.

     

    L’énigme du Sphinx

     

    Les égyptologues les plus conservateurs ont considéré que le travail de Domingo n'avait pas de valeur scientifique. James Romano, spécialiste du Brooklyn Muséum de New York, déclara que l'art égyptien n'était pas «de la photographie » mais une «réalité idéalisée» que Domingo «plaquait des normes modèles sur une esthétique ancienne» et que ses analyses n'avaient par conséquent -aucune pertinence scientifique.

     

    LA PLUIE DU DESERT

    Aux yeux des égyptologues, les éléments apportés par Domingo ne constituaient pas une preuve susceptible de remettre en question la datation du Sphinx communément admise. West enfourcha alors un nouveau cheval de bataille et suggéra que l'érosion du Sphinx n'était pas due aux vents ou au sable du désert, mais à l'eau de pluie. Or cette opinion pouvait également remettre en cause l' estimation en vigueur de l'âge du monument : la plus ancienne grande période de. pluie connue en Égypte remontait en effet à la fin de la dernière glaciation, soit 12 000 ans avant J.-C

    Pour que cette nouvelle théorie soit à même de convaincre les égyptologues les plus rétifs, John West devait obtenir la coopération d'un expert géologue de renom, dont les travaux et recherches ne souffriraient aucune critique. John West parvint à trouver un scientifique répondant à ces critères en la personne de Robert Schoch, de l'université de Boston.

    D'esprit large, Schoch accepta cette mission peu académique- L'examen sur site auquel il procéda confirma que le corps du Sphinx et les parois du fossé dans lequel il repose portent des signes classiques d'érosion par l'eau. Il constata également que le monument et l'ensemble des temples avoisinants avaient été taillés dans la même roche. Il releva ensuite une curieuse anomalie : le Sphinx et le mur qui l'entoure avaient été attaqués par l'érosion sur un mètre d'épaisseur, alors que des strates rocheuses voisines, de nature identique, n'avaient pas subi les mêmes dégradations.

    Ceci tendait à démontrer que le Sphinx avait été construit en plusieurs étapes, les parties les plus anciennes datant d'une époque compatible avec une importante érosion par l'eau et d'autres parties de l'édifice, plus récentes, ayant surtout été exposées aux méfaits du vent et du sable.

     

    L’énigme du Sphinx

     

    RÉPONSES SOUTERRAINES

    Pour consolider son argumentation,West chercha à savoir à quelle époque la roche aux alentours du Sphinx avait été taillée pour la première fois... «détail qui lui permettrait de déterminer la période de construction du monument. Il fit ainsi venir un sismologue de Houston, Thomas Dobecki. En étudiant l'état des sédiments autour du Sphinx, Dobecki pensait en effet pouvoir dater sa construction de manière fiable, partant du principe que plus l'érosion de la roche par l'eau serait profonde, plus sa durée .d'exposition à la pluie aurait été longue.

    Selon les analyses de Dobecki, le corps du Sphinx aurait effectivement été taillé par étapes et l'avant du monument, plus fortement érodé, serait plus ancien que l’arrière, d'environ 3 000 ans.

     

    LE LIFTING DU SPHINX

    Schoch en conclut que Khéphren avait dû découvrir le Sphinx inachevé. Il aurait restauré le monument, ainsi que les temples alentours,notamment en dallant de granit le sol calcaire du site. Toujours selon Schoch en raison de son grand âge, le Sphinx aurait subi plusieurs campagnes de réparations pendant les millénaires qui suivirent. Il avance que les égyptiens avaient dû le découvrir avec un tout autre visage, car sa tête est proportionnellement plus petite que son corps: la statue aurait donc été modifiée et adaptée au style de l’Égypte Antique.

    Les révélations ne s'arrêtaient pas la: au cours de ses expériences Dobecki décela l'existence de tunnels inconnus et d'une vaste salle rectangulaire située cinq mètres en dessous des pattes avant du Sphinx. Selon Dobecki, cette chambre aurait été réalisée par l'homme mais par qui ?

     

    LA PISTE DES ATLANTES

    Fait étrange, l'existence de cette chambre avait été prédite soixante ans plus tôt par Edgar Cayce, célèbre para psychologue américain surnommé le «Prophète donnant». En date du 29 octobre 1935, Cayce avait perçu, lors d'un état de transe, des vies antérieures de l’Égypte ancienne. A la suite de ce contact, Cayce avait déclaré que les survivants de l'Atlantide étaient venus en Égypte en 10500 avant J.-C. et y avaient construit le Sphinx et la Grande Pyramide au cours du siècle suivant.

    Coïncidence troublante, Cayce avait également prédit qu'avant la fin du XX° siècle « une salle des archives... serait trouvée là où une ligne sépare l'ombre de la lumière entre les pattes du Sphinx». . Selon lui, la chambre mystérieuse contenait une bibliothèque renfermant le savoir de la civilisation perdue de l'Atlantide.

    Le professeur Schoch, universitaire soucieux de sa réputation, ne s'est pas laissé entrainer dans des controverses débordant du cadre de la géologie et a malgré tout considéré que le Sphinx ne remontait pas à plus de 8 500 ans. West souscrit en revanche à la théorie des Atlantes et affirme que le monument remonte au moins à 12000 ans.

    En tout état de cause, les scientifiques tendent ' aujourd'hui à penser que le Sphinx est beaucoup plus ancien qu'on ne la précédemment admis, et les égyptologues n'ont pas encore trouvé de riposte convaincante aux conclusions de Schoch.

    Mais la principale question soulevé demeure : qui a construit le Sphinx et comment? De plus en plus de chercheurs considèrent désormais que ce subit «vieillissement» du Sphinx apporte des éléments confortant la thèse d'une civilisation avancée, disparue depuis lors, et qui pourrait être l'Atlantide.

    En 1993, lorsque John West soutint cette hypothèse de manière explicite, il attira sur lui les foudres de Zabi Hawass, directeur général des Pyramides de Gizeh. Ce dernier décida en conséquence d'interdire à West et à son équipe de poursuivre leurs recherches sur le site.

    Bizarrement on a depuis lors constaté un changement d'attitude radical de la part des autorités égyptiennes. En avril 1996, une nouvelle autorisation permettant la poursuite de l'exploration du Sphinx fut accordée à un certain Joseph Schor, millionnaire américain possédant des liens étroits avec l'ARE, riche et influente organisation internationale promouvant: les enseignements d'Edgar Cayce.

    Plus tard sous le Nouvel-Empire, la figure du sphinx fut interprété comme l'incarnation du dieu Harmakhis.

    Selon Hérodote, il existe sous le Sphinx un temple rupestre relié par une longue galerie au lac et à l'île du sarcophage caché au cœur du rocher qui soutient la pyramide. Selon Hérodote, sous la patte arrière gauche du sphinx serait dissimulé une entrée secrète ouvrant sur la salle des anales de l'Atlantide, ou le livre de Thôt serait dissimulé, détenteur d'un savoir immense qui permettrais d'apporter des réponses à des questions essentielles de notre temps.

    De nombreuses fouilles furent menés à cet endroit, le sol fut sondé par des moyens modernes, il semblerait qu'une excavation soit dissimulée sous le monument, mais il semblerait également qu'il ne s'agisse seulement d'un orifice naturel de la roche.

    Le rocher dans lequel est taillé le monument, fut d'après des témoignages déjà l'objet d'un pèlerinage, en effet les anciens croyaient dans le magnétisme des pierres, et beaucoup se déplaçaient pour se charger en ondes positives.

    Le sphinx était orienté vers la constellation du lion, fruit du hasard ?

    D'après des études sérieuses, il semblerait que le sphinx n'est pas érodé de la même façon au niveau de la tête, du corps et de l'arrière, les réponses apportées sont nombreuses, mais les deux théories apportées les plus tangibles sont les suivantes; le sphinx fut taillé en trois étapes, d'abord la tête, puis le corps et enfin l'arrière, la seconde théorie repose sur les longues périodes d'ensablement du monument, il semblerait que le sphinx fut enseveli partiellement durant de longues périodes.

    Le Sphinx fut de nombreuses fois restauré par le passé, une des restaurations les plus connues dans l'antiquité concerne le pharaon Thoutmosis IV de la XVIIIème dynastie du Nouvel Empire, alors qu'il se reposait à l'ombre du colosse dont seule la tête dépassait du sable du désert, il eut une apparition du dieu Harmakhis dans ses rêves, le dieu lui demandait de restaurer le monument en échange de quoi il deviendrais roi d'Egypte.

    Thoutmosis IV fit ériger une stèle entre les pattes avant du Sphinx, le texte gravé sur cette dernière s'appelle la "stèle du Songe".

    Le Grand Sphinx fut également désensablé une fois par Aménophis II, qui avait eu également un rêve à l'ombre du géant.

    Il fut restauré à l'époque ptolémaïque, et le dernier désensablement date de 1925 et 1932.

    Le visage du Sphinx est très abimé, il serait même devenu la cible des canons des Mamelouks.

    La construction du Sphinx remonterais à la IVème dynastie vers 2590 av JC, et d'après certaines sources, le sphinx aurait plus de 10 000 ans. Le sphinx est aujourd'hui menacé par l'eau de la nappe phréatique et par la pollution.

    Au début du mois de Juin 2008, une mission archéologique égyptienne à mis à jour les parties perdue du chemin du Sphinx de Gizeh, dont l'existence figurait sur des documents et des textes grecs.

     

    L’énigme du Sphinx

    L’énigme du Sphinx

     

    « La vie après la MortLes énergies 4 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :