• La Genèse Au commencement Elohîms dit...

     

    La Genèse Au commencement Elohîms dit...

     

    La Genèse Au commencement Elohîms dit...

    Béréshit • Genèse

    Genesis (Genèse), titrait la traduction grecque des Septante. Beréshit, dit l’hébreu, suivant en cela le premier mot du texte, Beréshit: Entête du Pentateuque et de la Bible hébraïque tout entière. Non seulement, elle rapporte la genèse du monde mais décrit les origines de l’univers et de l’humanité.
    Ces écrits sont l’irréfutable témoin d’une des plus profondes expériences, à jamais actuelle, de l’esprit en quête de ses racines et de ses finalités. La création de l’univers et  celle de l’humanité, sa chute, etc.
    La tradition judéo-chrétienne attribue la paternité de la Bible, comme de tout le Pentateuque (la Tora), à Moshè (Moïse). Dès le IIe siècle de notre ère, des voix s’élèvent qui mettent en cause cette attribution.
    Aujourd’hui par la quasi-unanimité des exégètes: le Pentateuque n’est pas l’oeuvre d’un seul homme, Moshè; c’est une collection d’écrits rédigés, au cours des siècles, par de nombreux écrivains.

    Chapitre 1. Sept jours

    1.     ENTÊTE Elohîms créait les ciels et la terre,
    2.     la terre était tohu-et-bohu,
    une ténèbre sur les faces de l’abîme,
    mais le souffle d’Elohîms planait sur les faces des eaux.
    3.     Elohîms dit: « Une lumière sera. » Et c’est une lumière.
    4.     Elohîms voit la lumière: quel bien ! Elohîms sépare la lumière de la ténèbre.
    5.     Elohîms crie à la lumière: « Jour. » À la ténèbre il avait crié: « Nuit. »
    Et c’est un soir et c’est un matin: jour un.
    6.     Elohîms dit: « Un plafond sera au milieu des eaux:
    il est pour séparer entre les eaux et entre les eaux. » Elohîms fait le plafond.
    7.     Il sépare les eaux sous le plafond des eaux sur le plafond.
    Et c’est ainsi.
    8.     Elohîms crie au plafond: « Ciels. »
    Et c’est un soir et c’est un matin: jour deuxième.
    9.     Elohîms dit: « Les eaux s’aligneront sous les ciels
    vers un lieu unique, le sec sera vu. » Et c’est ainsi.
    10.     Elohîms crie au sec: « Terre. »
    À l’alignement des eaux, il avait crié: « Mers. » Elohîms voit: quel bien !
    11.     Elohîms dit: « La terre gazonnera du gazon, herbe semant semence,
    arbre-fruit faisant fruit pour son espèce, dont la semence est en lui sur la terre. » Et c’est ainsi.
    12.     La terre fait sortir le gazon,
    herbe semant semence, pour son espèce
    et arbre faisant fruit, dont la semence est en lui, pour son espèce.
    Elohîms voit: quel bien !
    13.     Et c’est un soir et c’est un matin: jour troisième.
    14.     Elohîms dit: « Des lustres seront au plafond des ciels,
    pour séparer le jour de la nuit.
    Ils sont pour les signes, les rendez-vous, les jours et les ans.
    15.     Ce sont des lustres au plafond des ciels pour illuminer sur la terre. »
    Et c’est ainsi.
    16.     Elohîms fait les deux grands lustres,
    le grand lustre pour le gouvernement du jour,
    le petit lustre pour le gouvernement de la nuit et les étoiles.
    17.     Elohîms les donne au plafond des ciels pour illuminer sur la terre,
    18.     pour gouverner le jour et la nuit,
    et pour séparer la lumière de la ténèbre. Elohîms voit: quel bien !
    19. Et c’est un soir et c’est un matin: jour quatrième.
    20.     Elohîms dit: « Les eaux foisonneront d’une foison d’êtres vivants,
    le volatile volera sur la terre, sur les faces du plafond des ciels. »
    21.     Elohîms crée les grands crocodiles, tous les êtres vivants, rampants,
    dont ont foisonné les eaux pour leurs espèces, et tout volatile ailé pour son espèce.
    Elohîms voit: quel bien !
    22.     Elohîms les bénit pour dire:
    « Fructifiez, multipliez, emplissez les eaux dans les mers,
    le volatile se multipliera sur terre. »
    23. Et c’est un soir et c’est un matin: jour cinquième.


    24.     Elohîms dit: « La terre fera sortir l’être vivant pour son espèce,
    bête, reptile, le vivant de la terre pour son espèce. » Et c’est ainsi.
    25.     Elohîms fait le vivant de la terre pour son espèce,
    la bête pour son espèce et tout reptile de la glèbe pour son espèce.
    Elohîms voit: quel bien !
    26.     Elohîms dit: « Nous ferons Adâm • le Glébeux •
    à notre réplique, selon notre ressemblance.
    Ils assujettiront le poisson de la mer, le volatile des ciels,
    la bête, toute la terre, tout reptile qui rampe sur la terre. »
    27.     Elohîms crée le glébeux à sa réplique, à la réplique d’Elohîms, il le crée,
    mâle et femelle, il les crée.
    28.     Elohîms les bénit. Elohîms leur dit:
    « Fructifiez, multipliez, emplissez la terre, conquérez- la.
    Assujettissez le poisson de la mer, le volatile des ciels,
    tout vivant qui rampe sur la terre. »
    29.     Elohîms dit: « Voici, je vous ai donné
    toute l’herbe semant semence, sur les faces de toute la terre,
    et tout l’arbre avec en lui fruit d’arbre, semant semence:
    pour vous il sera à manger.
    30.     Pour tout vivant de la terre, pour tout volatile des ciels,
    pour tout reptile sur la terre, avec en lui être vivant, toute verdure d’herbe sera à manger. »
    Et c’est ainsi.
    31.     Elohîms voit tout ce qu’il avait fait, et voici: un bien intense.
    Et c’est un soir et c’est un matin: jour sixième.

    Chapitre 2. Jardin en ‘Édèn

    1.     Ils sont achevés, les ciels, la terre et toute leur milice.
    2.     Elohîms achève au jour septième son ouvrage qu’il avait fait.
    Il chôme, le jour septième, de tout son ouvrage qu’il avait fait.
    3.     Elohîms bénit le jour septième, il le consacre: oui, en lui il chôme de tout son ouvrage qu’Elohîms crée pour faire.
    4.     Voilà les enfantements des ciels et de la terre en leur création, au jour de faire IHVH-Adonaï Elohîms terre et ciels.
    5.     Tout buisson du champ n’était pas encore en terre,
    toute herbe du champ n’avait pas encore germé:
    oui, IHVH-Adonaï Elohîms n’avait pas fait pleuvoir sur la terre,
    et de glébeux, point, pour servir la glèbe.
    6.     Mais une vapeur monte de la terre, elle abreuve toutes les faces de la glèbe.
    7.     IHVH-Adonaï Elohîms forme le glébeux • Adâm, poussière de la glèbe • Adama.
    Il insuffle en ses narines haleine de vie:
    et c’est le glébeux, un être vivant.
    8.     IHVH-Adonaï Elohîms plante un jardin en ‘Édèn au levant.
    Il met là le glébeux qu’il avait formé.
    9.     IHVH-Adonaï Elohîms fait germer de la glèbe tout arbre
    convoitable pour la vue et bien à manger, l’arbre de la vie, au milieu du jardin
    et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.
    10.     Un fleuve sort de l’‘Édèn pour abreuver le jardin.
    De là, il se sépare: il est en quatre têtes.
    11.     Nom de l’un, Pishôn, qui contourne toute la terre de Havila,
    là où est l’or.
    12.     L’or de cette terre est bien
    et là se trouvent le bdellium et la pierre d’onyx.
    13.     Nom du deuxième fleuve: Guihôn, qui contourne toute la terre de Koush.
    14.     Nom du troisième fleuve: Hidèqèl, qui va au levant d’Ashour.
    Le quatrième fleuve est le Perat.
    15.     IHVH-Adonaï Elohîms prend le glébeux et le pose au jardin d’‘Édèn,
    pour le servir et pour le garder.
    16.     IHVH-Adonaï Elohîms ordonne au glébeux pour dire:
    « De tout arbre du jardin, tu mangeras, tu mangeras,
    17.     mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal,
    tu ne mangeras pas,
    oui, du jour où tu en mangeras, tu mourras, tu mourras. »
    18.     IHVH-Adonaï Elohîms dit: « Il n’est pas bien pour le glébeux d’être seul !
    Je ferai pour lui une aide contre lui. »
    19.     IHVH-Adonaï Elohîms forme de la glèbe tout animal du champ,
    tout volatile des ciels,
    il les fait venir vers le glébeux pour voir ce qu’il leur criera.
    Tout ce que le glébeux crie à l’être vivant, c’est son nom.
    20.     Le glébeux crie des noms pour toute bête, pour tout volatile des ciels, pour tout animal du champ.
    Mais au glébeux, il n’avait pas trouvé d’aide contre lui.
    21.     IHVH-Adonaï Elohîms fait tomber une torpeur sur le glébeux. Il sommeille.
    Il prend une de ses côtes, et ferme la chair dessous.
    22.     IHVH-Adonaï Elohîms bâtit la côte, qu’il avait prise du glébeux, en femme.
    Il la fait venir vers le glébeux.
    23.     Le glébeux dit:
    « Celle-ci, cette fois, c’est l’os de mes os, la chair de ma chair,
    à celle-ci il sera crié femme • Isha •:
    oui, de l’homme • Ish • celle-ci est prise. »
    24.     Sur quoi l’homme abandonne son père et sa mère:
    il colle à sa femme et ils sont une seule chair.
    25,Les deux sont nus, le glébeux et sa femme: ils n’en blêmissent pas.

    Chapitre 3. Un serpent nu

    1.     Le serpent était nu,
    plus que tout vivant du champ qu’avait fait IHVH- Adonaï Elohîms.
    Il dit à la femme: « Ainsi Elohîms l’a dit:
    ‹ Vous ne mangerez pas de tout arbre du jardin ›... »
    2.     La femme dit au serpent:
    « Nous mangerons les fruits des arbres du jardin,
    3.     mais du fruit de l’arbre au milieu du jardin, Elohîms a dit:
    ‹ Vous n’en mangerez pas, vous n’y toucherez pas, afin de ne pas mourir ›. »
    4.     Le serpent dit à la femme:
    « Non, vous ne mourrez pas, vous ne mourrez pas,
    5.     car Elohîms sait que du jour où vous en mangerez
    vos yeux se dessilleront et vous serez comme
    Elohîms,
    connaissant le bien et le mal. »
    6.     La femme voit que l’arbre est bien à manger, oui, appétissant pour les yeux,
    convoitable, l’arbre, pour rendre perspicace. Elle prend de son fruit et mange.
    Elle en donne aussi à son homme avec elle et il mange.
    7.     Les yeux des deux se dessillent, ils savent qu’ils sont nus.
    Ils cousent des feuilles de figuier et se font des ceintures.
    8.     Ils entendent la voix de IHVH-Adonaï Elohîms qui va dans le jardin au souffle du jour.
    Le glébeux et sa femme se cachent, face à IHVH- Adonaï Elohîms,
    au milieu de l’arbre du jardin.
    9.     IHVH-Adonaï Elohîms crie au glébeux, il lui dit:
    « Où es-tu ? »
    10.     Il dit: « J’ai entendu ta voix dans le jardin et j’ai frémi;
    oui, moi-même je suis nu et je me suis caché. »
    11.     Il dit: « Qui t’a rapporté que tu es nu ?
    L’arbre dont je t’avais ordonné de ne pas manger, en as-tu mangé ? »
    12.     Le glébeux dit: « La femme qu’avec moi tu as donnée
    m’a donné de l’arbre, elle, et j’ai mangé. »
    13.     IHVH-Adonaï Elohîms dit à la femme: « Qu’est- ce que tu as fait ? »
    La femme dit: « Le serpent m’a abusée et j’ai mangé. »
    14.     IHVH-Adonaï Elohîms dit au serpent: « Puisque tu as fait cela,
    tu es honni parmi toute bête, parmi tout vivant du champ.
    Tu iras sur ton abdomen et tu mangeras de la poussière
    tous les jours de ta vie.
    15.     Je placerai l’inimitié entre toi et entre la femme, entre ta semence et entre sa semence.
    Lui, il te visera la tête et toi tu lui viseras le talon. »
    16.     À la femme, il a dit: « Je multiplierai, je multiplierai
    ta peine et ta grossesse, dans la peine tu enfanteras des fils.
    À ton homme, ta passion: lui, il te gouvernera. »
    17.     Au glébeux, il dit:
    « Oui, tu as entendu la voix de ta femme et mangé de l’arbre,
    dont je t’avais ordonné pour dire: ‹ Tu n’en mangeras pas. ›
    Honnie est la glèbe à cause de toi.
    Dans la peine tu en mangeras tous les jours de ta vie.
    18.     Elle fera germer pour toi carthame et chardon:
    mange l’herbe du champ.
    19.     À la sueur de tes narines, tu mangeras du pain jusqu’à ton retour à la glèbe dont tu as été pris.
    Oui, tu es poussière, à la poussière tu retourneras. »
    20.     Le glébeux crie le nom de sa femme: Hava- Vivante.
    Oui, elle est la mère de tout vivant.
    21.     IHVH-Adonaï Elohîms fait au glébeux et à sa femme
    des aubes de peau et les en vêt.
    22.     IHVH-Adonaï Elohîms dit:
    « Voici, le glébeux est comme l’un de nous pour connaître le bien et le mal.
    Maintenant, qu’il ne lance pas sa main,
    ne prenne aussi de l’arbre de vie, ne mange et vive en pérennité ! »
    23.     IHVH-Adonaï Elohîms le renvoie du jardin d’‘Édèn,
    pour servir la glèbe dont il fut pris.
    24.     Il expulse le glébeux
    et fait demeurer au levant du jardin d’‘Édèn les
    Keroubîm
    et la flamme de l’épée tournoyante pour garder la route de l’arbre de vie.

    Chapitre 4. Caîn et Èbèl

    1.     Adâm pénètre Hava, sa femme. Enceinte, elle enfante Caïn.
    Elle dit: « J’ai eu un homme avec IHVH-Adonaï. »
    2.     Elle ajoute à enfanter son frère, Èbèl.
    Et c’est Èbèl, un pâtre d’ovins. Caïn était un serviteur de la glèbe.
    3.     Et c’est au terme des jours,
    Caïn fait venir des fruits de la glèbe en offrande à
    IHVH-Adonaï.
    4.     Èbèl a fait venir, lui aussi, des aînés de ses ovins
    Entête et leur graisse.
    IHVH-Adonaï considère Èbèl et son offrande.
    5.     Caïn et son offrande, il ne les considère pas. Cela brûle beaucoup Caïn, ses faces tombent.
    6.     IHVH-Adonaï dit à Caïn: « Pourquoi cela te brûle- t-il,
    pourquoi tes faces sont-elles tombées ?
    7.     N’est-ce pas, que tu t’améliores à porter ou que tu ne t’améliores pas,
    à l’ouverture, la faute est tapie; à toi, sa passion. Toi, gouverne-la. »
    8.     Caïn dit à Èbèl, son frère... Et c’est quand ils sont au champ,
    Caïn se lève contre Èbèl, son frère, et le tue.
    9.     IHVH-Adonaï dit à Caïn: « Où est ton frère
    Èbèl ? »
    Il dit: « Je ne sais pas. Suis-je le gardien de mon frère, moi-même ? »
    10.     Il dit: « Qu’as-tu fait ?
    La voix des sangs de ton frère clame vers moi de la glèbe.
    11.     Maintenant tu es honni plus que la glèbe dont la bouche a béé
    pour prendre les sangs de ton frère de ta main.
    12.     Oui, tu serviras la glèbe: elle n’ajoutera pas à te donner sa force.
    Tu seras sur la terre mouvant, errant. »
    13.     Caïn dit à IHVH-Adonaï: « Mon tort est trop grand pour être porté.
    14.     Voici, aujourd’hui tu m’as expulsé sur les faces de la glèbe.
    Je me voilerai face à toi. Je serai mouvant, errant sur la terre:
    et c’est qui me trouvera me tuera. »
    15.     IHVH-Adonaï lui dit: « Ainsi, tout tueur de Caïn subira sept fois vengeance. »
    IHVH-Adonaï met un signe à Caïn,
    pour que tous ceux qui le trouvent ne le frappent pas.
    16.     Caïn sort face à IHVH-Adonaï et demeure en terre de Nod au levant de l’‘Édèn.
    17.     Caïn pénètre sa femme.
    Enceinte, elle enfante Hanokh. Il bâtit une ville
    et crie le nom de la ville, comme le nom de son fils: Hanokh.
    18.     ‘Irad est enfanté pour Hanokh. ‘Irad fait enfanter
    Mehouyaél.
    Mehouyaél fait enfanter Metoushaél.
    Metoushaél fait enfanter Lèmèkh.
    19.     Lèmèkh se prend deux femmes.
    Nom de l’une, ‘Ada. Nom de la deuxième, Sila.
    20.     ‘Ada enfante Iabal, il est le père de qui habite la tente et le cheptel.
    21.     Nom de son frère, Ioubal.
    Il est le père de tout saisisseur de lyre et de viole.
    22.     Sila elle aussi a enfanté Toubal-Caïn, marteleur de tout,
    artisan du bronze et du fer; et la soeur de Toubal- Caïn, Na‘ama.
    23.     Lèmèkh dit à ses femmes:
    « ‘Ada et Sila, entendez ma voix, femmes de Lèmèkh, écoutez mon dit:
    oui, j’ai tué un homme pour ma blessure, un enfant pour ma plaie.
    24.     Oui, Caïn subira vengeance sept fois et Lèmèkh soixante-dix et sept. »
    25.     Adâm pénètre encore sa femme, elle enfante un fils.
    Elle crie son nom, Shét:
    « Oui, Elohîms m’a placé une autre semence à la place d’Èbèl:
    oui, Caïn l’a tué. »
    26.     Pour Shét aussi il a été enfanté un fils. Il crie son nom: Enosh.
    Alors, le nom de IHVH-Adonaï commençait à être crié.


    Chapitre 5. Enfantements

    1.     Voici l’acte des enfantements d’Adâm:
    au jour où Elohîms crée Adâm, à la ressemblance d’Elohîms, il les fait.
    2.     Mâle et femelle, il les crée et les bénit.
    Il crie leur nom. Adâm au jour de leur création.
    3.     Adâm vit cent trente ans, fait enfanter à sa ressemblance,
    selon sa réplique et crie son nom, Shét.
    4.     Et ce sont les jours d’Adâm
    après avoir fait enfanter Shét: huit cents ans. Il fait enfanter fils et filles.
    5.     Et ce sont tous les jours d’Adâm qu’il vécut, neuf cent trente ans,
    et il meurt.
    6.     Shét vit cent cinq ans et fait enfanter Enosh.
    7.     Shét vit, après avoir fait enfanter Enosh, huit cent sept ans.
    Il fait enfanter fils et filles.
    8.     Et ce sont tous les jours de Shét, neuf cent douze ans,
    et il meurt.
    9.     Enosh vit quatre-vingt-dix ans. Il fait enfanter
    Qéinân.
    10.     Enosh vit après avoir fait enfanter Qéinân huit cent quinze ans.
    Il fait enfanter fils et filles.
    11.     Et ce sont tous les jours d’Enosh, neuf cent cinq ans,
    et il meurt.
    12.     Qéinân vit soixante-dix ans. Il fait enfanter
    Mahalalél.
    13.     Qéinân vit après avoir fait enfanter Mahalalél huit cent quarante ans.
    Il fait enfanter fils et filles.
    14.     Et ce sont tous les jours de Qéinân, neuf cent dix ans,
    et il meurt.
    15.     Mahalalél vit soixante-cinq ans et fait enfanter
    Ièrèd.
    16.     Mahalalél vit, après avoir fait enfanter Ièrèd, huit cent trente ans.
    Il fait enfanter fils et filles.
    17.     Et ce sont tous les jours de Mahalalél, huit cent quatre-vingt-quinze ans,
    et il meurt.
    18.     Ièrèd vit cent soixante-deux ans et fait enfanter
    Hanokh.
    19.     Ièrèd vit après avoir fait enfanter Hanokh huit cents ans.
    Il fait enfanter fils et filles.
    20.     Et ce sont tous les jours de Ièrèd, neuf cent soixante deux ans,
    et il meurt.
    21.     Hanokh vit soixante-cinq ans. Il fait enfanter
    Metoushèlah.
    22.     Hanokh va avec l’Elohîms,
    après avoir fait enfanter Metoushèlah trois cents ans. Il fait enfanter fils et filles.
    23.     Et c’est tous les jours de Hanokh, trois cent soixante-cinq ans.
    24.     Hanokh va avec l’Elohîms puis il n’est plus: oui, Elohîms l’a pris.
    25.     Metoushèlah vit cent quatre-vingt-sept ans et
    fait enfanter Lèmèkh.
    26.     Metoushèlah vit après avoir fait enfanter
    Lèmèkh
    sept cent quatre-vingt-deux ans. Il fait enfanter fils et filles.
    27.     Et ce sont tous les jours de Metoushèlah, neuf cent soixante-neuf ans,
    et il meurt.
    28.     Lèmèkh vit cent quatre-vingt-deux ans et fait enfanter un fils.
    29.     Il crie son nom, Noah, pour dire:
    « Celui-ci nous réconfortera de notre fait
    et de la peine de nos mains par la glèbe que IHVH- Adonaï a honnie. »
    30.     Lèmèkh vit après avoir fait enfanter Noah cinq cent quatre-vingt-quinze ans.
    Il fait enfanter fils et filles.
    31.     Et c’est tous les jours de Lèmèkh, sept cent soixante-dix-sept ans,
    et il meurt.
    32. Et c’est Noah âgé de cinq cents ans, Noah fait enfanter Shém, Hâm et Ièphèt.

     

     

    « L'ésotérismeL'amour de l'animal »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :