• La gravitation et la courbure de l'espace

     

    La gravitation et la courbure de l'espace

     

    La gravitation et la courbure de l'espace

     

    On sait que les pommes tombent des pommiers... La Terre tourne autour du Soleil !
    Ces deux phénomènes sont dus à la même cause :
    L'attraction gravitionnelle entre les objets dotés d'une masse.
    Le mouvement des planètes : celles-ci, quelles que soient leur masse et leur distance au Soleil, se meuvent sur leurs orbites en respectant scrupuleusement certaines régularités (le rapport du cube de leur distance au soleil au carré de la durée de leur révolution est le même pour toutes).
    Newton montre que toutes les constantes ainsi mises en évidence sont le reflet d'une réalité unique, l'attraction réciproque des objets dotés d'une masse.
    Toutes les constatations, qu'elles concernent les planètes, les pommes ou les pierres, sont ompatbles avec l'hypothèse que l'attraction gravitationnelle génère une force que l'on peut calculer : "F = G mm'/d2" ou m et m' sont les masses des deux objets, d leur distance et G un coefficient de proportionnalité, la constante de la gravitation."
    Cette formule n'est pas, contrairement à tant d'autres utilisées par les physiciens, le résultat d'une expérimentation.
    Le coefficient G est en effet si petit que la force F n'est directement mesurable que dans le cas où l'une aux moins des masses m et m' est considérable ; c'est ce qui se produit pour l'interaction entre le Soleil et la terre, ou entre la Terre et une pomme, mais pas dans le cas de deux pommes. Celles-ci s'attirent, certes, mais cette attraction est si faible comparée à celle exercée sur elle par la Terre qu'il faut un appareillage très subtil et précis pour constater son action. Cette formule résulte d'une hypothèse validée par les conséquences qui peuvent en être tirées et être confrontées à l'observation. Mais, Newton lui-même remarquait, cette attraction reste bien mystérieuse. Il se gardait bien d'affirmer "les masses s'attirent", il énonçait simplement que tout se passe comme si les masses s'attiraient. En quoi peut bien consister la cause de ce comme si ? Il est difficile d'imaginer qu'un élastique invisible est tendu entre le Soleil et la Terre, et plus généralement entre tous les objets qui s'attirent deux à deux.
    Une réponse maintenant largement acceptée a été proposée par Einstein en 1915, au prix d'un changement radical des concepts utilisés. L'attraction, qui était une propriété des objets, est remplacée par une propriété de l'espace : celui-ci est courbé par la présence des objets massifs.

     

     

    « Une race qui n'a pas de frontièreMauvaise nouvelle pour nos enfants : L’effet des smartphones »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :