• Le Judaïsme

     

    Le Judaïsme



    Le Judaïsme

     

    JUDAÏSME *  Un seul Dieu créateur du monde en 6 jours

    YHWH (Yahvé) participe aux affaires du peuple.


    *  Abraham : conclut une alliance avec Dieu, une

    partie de sa descendance devient le peuple élu.


    *  Moïse : 10 commandements (lois) entre Dieu

    et les hommes ; entre les hommes.

    *  Ils attendent la venue du Messie pour établir le

    Royaume divin.

    °  Ils ont des règles, devoirs, rites, interdits pour

    obéir à Dieu.

    °  Ils respectent la loi divine et leur histoire qui les

    relient au créateur.

    °  Même en se convertissant à une autre religion

    ils restent juifs car issu d'une mère juive.

    °  " Brit Mila " (la circoncision) signe de l'alliance.

    °  " Bar-Mitsva " (fils du commandement) à 13 ans

    le garçon juif entre dans la communauté, il peut

    lire la Torah.

    °  La confirmation des filles est permise à partir de

    12 ans et 1 jour.

    *  Avant la destruction du temple chacun priait

    comme il le voulait, aujourd'hui elle est rendue

    obligatoire. 3 grandes prières quotidiennes :

    - Les supplications, l'enseignement talmudique,

    les louanges.

    - Il est fait une bénédiction à chaque acte

    important.

    - Un quorum : 10 hommes font des rites et

    prières à la synagogue.

    - Les objets sacrés: ° châle de prière : " Talith "

                              ° Des franges : " Tsitsith "

    qui ont 39 torsades qui représentent la somme

    des lettres dans " Dieu est un "

                              ° Des " Tefillins " : 2 petits

    boîtiers de cuir noir contenant des parchemins

    bibliques et des lanières mis sur le front

                               ° " La Kippa " sont port

    est pour la crainte de Dieu.

                               ° " La Mezouzah " : étui

    contenant des textes bibliques fixée au linteau

    de la porte.


    *  " Le Sabbat " pas de travail matériel du

    vendredi soir jusqu'au crépuscule du samedi,

    ces jours là : prières et repos. Il représente

    le 7eme jour de la genèse.


    *  Le mariage est une concrétisation et une

    réussite personnelle.

    ° La femme du rabbin prépare la mariée pour sa vie

    d'épouse, la veille la fiancée va avec son entourage

    féminin au bain rituel pour se purifier "Mikvé", elle

    reçoit là une attestation pour la célébration du

    mariage.

    ° Le sabbat précédent la cérémonie, les futurs époux

    vont à la synagogue pour recevoir la bénédiction

    divine pour leur foyer.

    ° Le jour du mariage ils sont à jeun, ils sont installés

    sous un dais et l'alliance est remise à la jeune

    femme, on lit la " Katouka " (contrat) devoir de

    l'époux envers sa femme et modalités d'une

    éventuelle séparation.

    ° Le public chante le chant des sept bénédictions

    ° Ils brisent des verres (destruction du temple et

    fragilité du bonheur terrestre) les verres cassés

    augurent la prospérité, la félicité des jeunes mariés

    ° Le divorce est permis mais désapprouvé.

    *  Égalité entre les hommes et les femmes mais

    complémentaire.

    ° Les hommes : spiritualité, devoir du culte, l'étude

    de la Torah, actions publiques, activités

    rémunératrices.

    ° Les femmes : soins au foyer, éduquer les enfants

    transmettre les valeurs juives, le respect de la

    " Kashrout " (loi alimentaire).

    Elles peuvent travailler à l'extérieur mais pas au

    détriment de son rôle familial ; elles sont séparées

    des hommes à la synagogue par un rideau ou par

    un balcon. le mouvement libéral autorise l'ordination de femmes rabbins.

    * La Kashrout : règlement régissant l'alimentation

    ° Autorisés : les viandes des animaux à 4 pattes

    ruminants a sabots fendus.

    ° Interdits : le porc, le lapin, le cheval etc...

    Les poissons sans nageoires, ni écailles (anguille,

    raie...)

    Le mot judaïsme recouvre la religion des Juifs, ainsi que la théologie, la loi et les traditions culturelles du peuple juif, constitué des descendants des Israélites provenant de l'antique terre d'Israël et des quelques minorités les ayant rejoints par la conversion et s'étant mélangées à eux au fil de leur diaspora de deux millénaires.

    Le judaïsme peut-être aussi« l'ensemble des rituels et des autres pratiques, des croyances et des valeurs, des loyautés historiques et politiques qui constituent l'allégeance au peuple d'Israël », mais le judaïsme n’est ni une religion ni une foi.

    Bernard-Henri Lévy affirme que « la tâche des Juifs comme tels est d’être irréligieux », dans la mesure où la religion, telle qu'on la conçoit en théologie, édifiée par une croyance, par des dogmes, par une instance suprême, centrale et doctrinale, n’appartient pas à l’esprit du judaïsme, selon lui.

    Le judaïsme comporte des éléments religieux, mais ne s'y limite pas puisqu'il contient des coutumes non spécifiquement religieuses – outre des codes de conduite, des lois, des rites – et qu’il fonde plus largement encore une « culture juive ».

    Néanmoins, par convention, on parle habituellement du judaïsme comme d’une « religion », mais il ne faut pas l’entendre au sens strict, selon des historiens des religions comme Simon Claude Mimouni ou Daniel Boyarin, ou des philosophes comme Léo Strauss ou Bernard-Henri Lévy.

    Selon ses textes fondateurs, en particulier le Tanakh, la foi des anciens Israélites et de leurs descendants les Juifs, est fondée sur une alliance contractée entre Dieu et Abraham, qui a ensuite été renouvelée entre Dieu et Moïse.

    Les juifs fondent le judaïsme sur la religion abrahamique qui fleurira ensuite dans la Loi mosaïque (la Torah, les Nevi'im et les Ketouvim), collectivement désignés par l'acronyme Tanakh, dont le texte constitue la Miqra ou Bible hébraïque.

    Cette religion se fonde sur le culte du Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, au Nom ineffable, qu'elle conçoit comme une Essence éternelle (YHWH), qui détient tous les pouvoirs (Elohim), transcendant le Seigneur des Seigneurs (Adonaï) qu'elle considère Un et Unique et qu'elle qualifie ainsi : omnipotent, omniscient, omniprésent, juste et miséricordieux.

    Cette religion professe aussi que le rassemblement de toutes les puissances (Elohim) manifesta le créateur du monde qui continue de s'impliquer dans sa destinée en faisant irruption dans l'Histoire dont il révèle la dimension d'Histoire Sainte, comme lorsqu'il fit sortir d'Égypte les enfants d'Israël. Les cohanim, ou prêtres, du Temple de Jérusalem, par deux fois détruit, assuraient son culte.

    Certains groupes juifs, comme les Ésséniens, s'opposaient à la centralité du culte à Jérusalem. La seconde destruction du Temple de Jérusalem et la dispersion des juifs dans le monde donna naissance à plusieurs traditions religieuses juives. Si la majorité des juifs se regroupèrent autour de l'élaboration du Talmud par les rabbanim, un mouvement strictement scripturaliste, dit Karaïsme, s'opposa à la codification de la tradition orale, tandis que d'autres groupes éloignés, comme les Beta d'Israël en Éthiopie, ignorèrent cette évolution et se développèrent en vase clos.

    Le judaïsme est l'une des plus anciennes traditions religieuses du monothéisme exclusif encore pratiquées aujourd'hui. Les valeurs et l'histoire du peuple juif sont à la source des deux autres religions abrahamiques, le christianisme et l'islam. Il n'est toutefois pas à la base du samaritanisme, qui est une tradition israélite très tôt distincte du judaïsme de Jérusalem, ni du zoroastrisme, lui-même issu du mazdéisme.

     

    Télécharger « judaisme_de_la_Torah.pdf »

     

    Télécharger « resume-les_debuts_du_judaisme.pdf »

     

     

     

     

    « berger catalanImages de bien-être 16 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :