• Les animaux sauvages et les humains

     

    Les animaux sauvages et les humains

     

    Les animaux sauvages et les humains

     

    Apparemment, on n’intéresse pas l’animal sauvage, on lui paraît hostile et dangereux, aussi hésite-t-il à nous chasser.

    En créant les villes, on s’est éloigné de lui…

    Il chasse souvent sur place, il nous chassera si manque cruellement de proies ou si le sort nous place face à lui, mais cela est rare qu’il attaque un humain.

    Mais comme les conditions de sa survie évolue vers la pénurie de nourritures, cela modifie tout.

    Les hommes ont détruit son habitat et des singes se sont rapprochés d’eux. Ils ne sont pas agressifs en général, ils peuvent chaparder dans les poubelles des villages.

    Ils nous procurent par là, des nouvelles maladies comme le Sida, l'Ebola.

    Les grands félins semblent se révolter et se retournent contre les hommes qui envahissent leurs territoires, comme le tigre qui n’a plus beaucoup d’espace.

    Il ne reste plus beaucoup de membres de cette espèce.

    Notre prédominance empêche les animaux d’exprimer tous leurs comportements, les renards en Europe et les coyotes en Amérique volent dans les poubelles.

    Les grands singes s’habituent peu à peu à se nourrir de nos déchets comme le font les goélands et les mouettes.

    Cela  instaure une rivalité effrayante entre ces animaux sauvages et les très nombreux enfants défavorisés du tiers-monde.

    Certains animaux vivent dans des réserves créées par l’homme, ce qui aggrave les problèmes quotidiens.

    L’homme change leur équilibre naturel (écosystèmes – espaces territoires).

    Autrefois, ils vivaient dans un milieu hostile mais libres et aujourd’hui, ils ne peuvent presque plus se déplacer, ni même se reproduire.

    Comme : une tigresse ne trouve plus de mâle pour se reproduire, il voudra l’inséminer du sperme d’un mâle en captivité pour que l’espèce survive.

    La vie sauvage est déjà rude pour les animaux, et si on les cantonne en plus, dans un territoire restreint, cela aggrave les choses.

    Diverses espèces s’établissent en grandes banlieues, où les gens les nourrissent… Ces animaux sauvages peuvent devenir nuisibles.

    Maintenant, les éléphants mendient dans les rues de Bangkok, autrefois ils travaillaient dans les forêts.

    Ils sont réduits au chômage par les techniques sylvicoles et sont utilisés pour repérer les mines anti-personnelles dans certaines parties du monde.

     

     

    « Le-secret-caché-des-hommes-en-lévitation-enfin-dévoiléL'habit de plumes de fées »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :