• Les calculs rénaux

     

    Les calculs rénaux

     

    mangoustan

     

    Les calculs rénaux

     

    Les reins sont des filtres qui ont pour fonction de débarrasser le sang de ses déchets. Il arrive que des calculs, ou des pierres, composés principalement d’oxalate de calcium, se forment dans les reins, provoquant une inflammation et divers autres problèmes. Par exemple, si un calcul pénètre dans le système urinaire, il peut Bloquer l’écoulement de l’urine et causer une infection. Lorsque cela se produit, la victime ressent généralement une douleur très caractéristique qui commence habituellement dans le creux du dos et s’étend graduellement jusqu’à l’abdomen, et souvent même, jusqu’à l’aine. Les crises de calculs rénaux nécessitent des soins médicaux d’urgence. Une personne peut aussi souffrir de calculs rénaux silencieux, c’est-à-dire asymptomatiques, de sorte qu’ils peuvent passer inaperçus lors d’un examen médical ordinaire.

    - Boire beaucoup de liquides peut contribuer à prévenir la formation de calculs rénaux et à réduire les risques de récidive. En fait, boire de l’eau constitue une mesure de prévention vitale car lorsque les fluides éliminés par la transpiration ne sont pas remplacés, l’urine devient plus concentrée, ce qui compromet sa capacité à dissoudre les minéraux. Evidemment, les minéraux qui ne sont pas complètement dissous sont plus susceptibles de se solidifier et de former des calculs. En fait, on estime qu’une consommation adéquate de liquide peut réduire de près du tiers les risques de développer des calculs rénaux.

    - Les chercheurs ont découvert qu’un apport élevé en potassium réduisait de moitié les risques de développer des calculs rénaux.
    Le yaourt, Les abricots séchés, les bananes, les pêches, les avocats, les pommes de terre, les tomates, le son de blé, les arachides et les amandes sont d’excellentes sources naturelles de potassium.

    Limitez votre consommation d’aliments qui contiennent des quantités élevées des substances dont se composent les calculs rénaux. Ces aliments comprennent le lait et tous les produits laitiers, riches en calcium ; la viande, les légumes à feuilles vert foncé, les betteraves, le céleri et le chocolat, qui ont tous une teneur élevée en oxalates ; et les jus d’agrumes, les petits fruits et les légumes, qui contiennent tous de grandes quantités d’acide urique.
    Naturellement, vous devrez faire preuve de jugement, car ces aliments sont tous recommandés dans une alimentation équilibrée. En outre, il semble important de souligner ici que la recommandation d’éviter les aliments riches en calcium fait actuellement l’objet de vives controverses. En effet, bien que les médecins recommandent depuis des années aux personnes souffrant de calculs rénaux de réduire leur consommation de calcium, des recherches très récentes ont permis de conclure que les personnes qui consommaient  très peu de calcium étaient plus exposées aux calculs rénaux que celles dont la consommation de calcium était élevée.
    Le cas des légumes verts à feuilles est tout aussi paradoxal. On recommande d’éviter ces légumes en raison de leur teneur élevée en oxalates ; en revanche, ces légumes sont aussi de particulières bonnes sources de magnésium, substance qui, selon de nombreux experts, peut contribuer à prévenir les calculs rénaux.

    Réduisez votre consommation de sel ; idéalement, elle ne devrait pas dépasser 3 grammes par jour.

    Les diététiciens n’arrivent pas à s’entendre quant à savoir si les suppléments peuvent ou non favoriser la formation de calculs rénaux. Certains experts sont persuadés que les suppléments de vitamines et de minéraux jouent un rôle majeur dans la formation de ces calculs, tandis que d’autres pensent que si les suppléments ont des effets dommageables, ceux-ci sont grandement exagérés.
    Quels que soient les mérites de chacun de ces points de vue contradictoires, si vous souffrez de calculs rénaux, il est évidemment plus sensé que vous ne preniez pas de suppléments, à moins que votre médecin ne vous en prescrive.

    La piste d'un traitement préventif se précise Certains fruits exotiques, notamment dans le mangoustan, peuvent dissoudre les cristaux d’oxalate de calcium, responsables de 80 % des cas de calculs rénaux.  L’acide hydroxytrique (AHC), un composé chimique provenant de certains fruits tropicaux, pourrait agir en prévention de calculs rénaux. Cette maladie, qui touche une personne sur dix en France, se caractérise par la formation de cailloux dans les reins ou les uretères, trop gros pour être évacués par la vessie. Jusqu’à présent, le seul moyen d’éviter les calculs rénaux est de suivre un régime strict, pauvre en sel et en protéines, et de boire beaucoup d’eau, comme le souligne Top Santé.

     

     

    « Le savez-vous ?Les prophéties du pape Jean XXIII »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :