• Les légendes du Rouge gorge

     

    Les légendes du Rouge gorge

     

    Les légendes du Rouge gorge



    Première légende 

    C'était la deuxième nuit après Noël. Il faisait froid et le feu allumé à l'entrée de l'étable s'éteignait doucement. A l'intérieur, couchés sur la paille, chacun dormait en frissonnant.
    Le Bon Dieu, attentif du haut du ciel, interpella un petit oiseau gris et brun qui picorait à ses pieds: "Descends et va ranimer le feu,  je ne veux pas que mon fils ait froid". L'oiseau s'envola et descendit vers Bethléem.
    Arrivé à l'étable, il s'approcha de ce qui restait du feu: un tas de cendre sous lequel couvaient quelques braises, et sur lequel restaient quelques branchages qui n'avaient pas encore brûlé.
    L'oiseau se percha sur une grosse bûche préparée devant le foyer et agita ses ailes. Peu à peu, sous la force du courant d'air, les cendres s'écartèrent, puis les braises se mirent à rougeoyer. Leur chaleur devint si forte que les plumes de la petite bête roussirent.
    Mais décidée à achever sa tâche , elle supporta la douleur jusqu'au moment où les flammes jaillirent,embrasant les branchages au dessus.
    La flamme réveilla Joseph, qui se leva pour nourrir le feu. Il se mit à faire bon dans l'étable.
    Alors, se tournant vers l'oiseau, Joseph lui dit: "Pour rappeler ton dévouement à l'enfant Jésus, ta poitrine gardera la couleur rouge du feu , et tu t'appellera désormais le Rouge gorge"              

    Deuxième légende

    Il y a très longtemps au commencement des temps, existait des petits oiseaux gris emplis d'amour, de compassion et tout plein de tendresse pour les humains dont ils s'approchaient  volontiers sans aucune crainte.
    Un jour, l'un de ces  petits oiseaux, voyant un homme souffrir sur une croix, vola autour de lui pour le réconforter. De ses ailes il essuya ses larmes, de son bec il arracha les épines qui lui blessaient la tête, lorsqu'une goutte de sang tomba sur sa gorge, colorant à jamais son humble plumage. C'était en fait le sang du Christ. Alors, le petit oiseau devint rouge et gris et se nomma désormais Rouge gorge et s'approcha chaque jour davantage des humains afin de leur rappeler le martyr de Jésus...

    Troisième légende

    En ces temps-là, disait la légende, les êtres humains vivaient dans le malheur, ne possédant pas encore le feu, ils grelottaient et ne pouvaient cuire leurs aliments. Ému par cette détresse, le Rouge gorge avait volé jusqu'au soleil dont il s'était emparé d'une flamme pour la rapporter aux hommes bien serrée dans son bec , malgré les brûlures que lui occasionnaient les étincelles crépitant sur son plumage.

    Quatrième légende

    Un petit oiseau cherchait un arbre pour s'abriter du froid de l'hiver.
    Tous les arbres lui refusèrent l'hospitalité sauf le houx. Le petit oiseau se blessa avec ses feuilles piquantes , colorant ainsi son poitrail en rouge. C'est ainsi qu'il devint Rouge gorge.
    Depuis lors, comme par punition tous les arbres perdent leurs feuilles en hiver sauf le houx qui avait accepté de donner un abri au Rouge gorge.
    En souvenir de cette histoire, le houx portent toujours des baies rouges

     

    « Les HumainsNoël des animaux »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :