• Les Prophéties de Jean de Jérusalem

     

    Les Prophéties de Jean de Jérusalem

     

    Les Prophéties de Jean de Jérusalem

    Les Prophéties de Jean de Jérusalem

     

    Alias : Jean de Vézelay - alias Jean de Mareuil est censé avoir été recueilli par des religieux sur la route de Compostelle.

    Devenu moine chrétien et chevalier Croisé, il aurait été l'un des fondateurs de l'Ordre du Temple et l'un des premiers templiers. Il aurait participé à la libération de Jérusalem en 1099, conquise 20 ans plus tôt par les Turcs. C'est au cours de son séjour dans la Ville sainte qu'il aurait rédigé son recueil prophétique.

    Ce Protocole Secret dont parle le manuscrit de Zagorsk est l’œuvre de Jean de Vézelay, dit Jean de Mareuil ou Jean de Jérusalem : Prophéties de Jean de Jérusalem

    Prophéties soit-disant écrites au XIème siècle par un chevalier templier, Jean de Jérusalem, décrivant l'avenir du monde au 3ème millénaire

    Ce document a été retrouvé par le professeur Galvieski dans les archives du monastère de Zargorsk en Russie au MONASTERE LAURE DE LA TRINITE SAINT-SERGE – près de Moscou. 1992/1993 .

    Dans son introduction, ce manuscrit indiquait qu’après la conquête par les Turcs de Constantinople en 1453, sur l’île de Zagorsk, dans l’Empire de la foi resté préservé, sont venus se réfugier les hommes et leurs écrits et parmi eux Le "Protocole Secret" qui enseigne le destin des hommes quand commencera "l’An Mille qui vient après l’An Mille…"

    Les prophéties de Jean de Jérusalem sont un ensemble de textes prophétiques, uniquement connus par deux ouvrages publiés en France en 1994 et en 1998.

    La préface des livres ne donne que quelques brèves informations sur leur origine.

    Selon l'éditeur, l'auteur de ces prophéties est Jean de Jérusalem, un chevalier croisé, né en Bourgogne en 1042 après J.C. Il y aurait fait alors la connaissance d'Hugues de Payns, avec lequel il aurait fondé l'Ordre du Temple. Il serait mort à Jérusalem aux environs de 1119

    - 1120 après J.C. Peu de temps avant sa mort, Jean de Jérusalem écrit 7 exemplaires de son recueil de prophéties. Il en aurait confié 3 à Bernard de Clairvaux (Saint Bernard), qui aurait fait don de l'un d'entre eux au monastère de Vézelay ; les 4 autres exemples restant auraient été transmis à diverses personnes.

    Toujours selon la préface des livres, les prophéties de Jean de Jérusalem ne nous seraient parvenus que via deux ouvrages : le premier serait un manuscrit du 15ème siècle, commentant les prophéties. Le dit-manuscrit aurait été redécouvert en 1992

    -1993 à Zagorsk en Russie, au monastère de la Laure de la Sainte Trinité-Saint Serge, par un certain professeur Galvieski. un exemplaire original des prophéties serait conservé par le KGB dans ses archives à Loubianka. Il proviendrait à l'origine des bibliothèques de la communauté juive de Varsovie, saisies par les allemands en 1941, puis récupérées par les Russes lors de la chute de Berlin en 1945.

    Monastère de la Laure de la Sainte-Trinité à Zagorsk, Russie, où aurait été trouvé un manuscrit commentant les prophéties de Jean de Jérusalem

    Les prophéties de Jean de Jérusalem sont un ensemble de petits textes en prose, sans rimes ni versification précise, écrits dans un style et un langage moderne.

    * Un « préambule », dans lequel le narrateur présente ses dons de clairvoyance, décrit le monde à venir en « l'An Mille qui viendra après l'An Mille » ( le 21ème siècle) et lance un avertissement aux gens qui vivront à cette époque.

    * Une première partie de 30 strophes, débutant chacune par le vers « Lorsque commencera l'An Mille qui vient après l'An Mille ». Cette partie dépeint d'une façon sombre et alarmante le monde de l'après l'an 2000, décrit comme un monde débauché et sans moralité, ravagé par la guerre, la pauvreté et les catastrophes naturelles.

    * Une seconde partie de 10 strophes, débutant elles par le vers « Lorsque ce sera le plein de l'An Mille qui vient après l'An Mille ». Cette dernière partie s'intéresse aux périodes à venir après le XXIème siècles, qui à l'inverse du siècle les précédant, sont vues comme une ère nouvelle faite de paix, de justice et d'espoir.

    A l'inverse de la plupart des textes prophétiques qui restent souvent flous et alambiqués, les prophéties de Jean de Jérusalem décrivent avec une relative précision des maux de la société actuelle : la surpopulation, la montée en puissance de l'islamisme radical, les drogues, la destruction des ressources naturelles... Elles font également allusion à la découverte de l'Amérique, à la conquête spatiale, au système économique capitaliste mondial, et aux jeux vidéos et autres réalités alternatives.

    Certains y ont vu, mais de façon beaucoup plus implicite, des références aux événements du 11 septembre 2001, à l'apparition de nouvelles maladies comme le SIDA ou la grippe aviaire, ainsi qu'aux Illuminatis…

    Dès leur publication, l'authenticité des prophéties de Jean de Jérusalem a été très critiquée. Elles apparaissent en effet douteuses sous bien des aspects : il n'existe aucune trace historique de ces prophéties, pas plus qu'il n'y en a de Jean de Jérusalem/de Mareuil/de Vézelay. Celui-ci ne figure pas d'ailleurs parmi les fondateurs historiques de l'Ordre du Temple, contrairement à ce qui est affirmé dans les livres.

    A l'inverse, les prophéties semblent jouer sur la confusion qui existe entre Jean de Jérusalem et d'autres personnalités historiques réelles comme Jean de Vézelay, médecin de Robert II, duc de Bourgogne (13ème siècle) ou Pierre-Gérard de Martigues, fondateur de l'ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem (ordre similaire créé durant la première croisade, qui deviendra par la suite l'ordre de Malte et qui possède les mêmes dates de vie et de mort (1040)

    - 1120 après JC. Des partisans de l'authenticité de la prophétie ont suggéré que "Jean de Jérusalem" n'était peut-être que le surnom de Pierre-Gérard de Martigues ou d'un autre chevalier croisé. Cependant, les quelques détails de la vie de Jean de Jérusalem donnés dans la préface des livres ne correspondent à la biographie d'aucune personnalité historique connue.

    Les prophéties ne nous sont connues qu'indirectement, par les deux livres publiés en France dans les années 90. Les manuscrits originaux des prophéties sont introuvables, et ils n'ont jamais pu être étudié par qui que ce soit en dehors du professeur Galvieski. De même, il n'existe aucune trace de leur supposée découverte au monastère de Zagorsk, pas plus qu'il n'y en a dans les archives du KGB.

    le "professeur Galvieski" qui aurait retrouvé les manuscrits originaux est un complet inconnu : on ignore tout de son domaine d'étude, ni où il l'enseigne. Il semble avoir complètement disparu depuis la publication de ses ouvrages en France. Enfin, toutes les tentatives pour essayer de le recontacter via les éditeurs des livres se sont soldées par un échec.

    Prises en l'état, les prophéties ne peuvent pas être authentiques pour des raisons de style et de grammaire (elles sont écrites dans un langage tout ce qu'il y a de plus moderne), ainsi que pour des raisons "culturelles" (certains propos qui y sont tenus sont curieux venant de la bouche d'un chrétien convaincu du Moyen-Age, notamment la mention des "dieux anciens", l'absence totale de références au Christ, ou des allusions à des auteurs grecs comme Hérodote qui ne seront vulgarisés qu'à la renaissance.

    Les partisans de leur authenticité avancent cependant que les prophéties ont pu être traduites et harmonisées de façon à les rendre accessibles au public actuel ; dans ce cas, il reste cependant à savoir par qui elles ont été traduites ? Est-ce le professeur Galvieski  et à partir de quels manuscrits originaux ?

    Pour ces diverses raisons, les prophéties de Jean de Jérusalem sont considérés de façon quasiment unanime comme un canular moderne, y compris par la plupart des amateurs de prophéties.

    Monastère de la Laure de la Sainte-Trinité à Zagorsk, Russie,  où aurait été trouvé un manuscrit  commentant les prophéties de Jean de Jérusalem.

    Les Prophéties de Jean de Jérusalem

     

     

    Télécharger « La prophétie de Jean de Jérusalem.pdf »

     

     

    « Les brûluresIl était une fois un roi qui voulait aller à la pêche. »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :