• Lettre au Père Spicace,

     

     

    Humour : Lettre au Père Spicace,

     

    Lettre au Père Spicace,

     

    > Un grand malheur est arrivé à l'abbaye et j'ai la pénible mission de vous en faire part

    > Mardi soir, pendant que l'abbé Nédictine donnait les dernières grâces, l'abbé Quille perdit l'équilibre dans l'escalier et tomba inanimé dans les bras du Père Iscope.

    > Les révérends pères, en perdant l'abbé Quille, perdaient leur seul soutien.

    > Un seul restait joyeux : le père Fide.

    > Quant à l'abbé Tise, il n'y comprenait rien. Il aurait bien voulu que le saint Plet l'aide à comprendre ce qui s'était passé mais rien n'y fit.

    > Après l'accident de l'abbé Quille, on alla chercher le Père Manganate et le Père Itoine, les deux médecins de l'abbaye.

    > Ils pensaient ranimer le malheureux mais leurs efforts furent vains et celui-ci décéda peu après.

    > Le lendemain fut donc célébrée son enterrement. Chacun fut appelé à l'abbaye par les célèbres cloches du Père Sonnage.

    > La messe fût dite sur une musique de l'abbé Thoven.

    > Le père Ocquet fut chargé du sermon et comme il n'y avait pas de chaire, il monta sur les épaules du Père Choir.

    > A la fin de l'homélie, le Père Cepteur fit la quête et remit les dons ainsi recueillis à notre frère africain, l'abbé N'Pé.

    > Après la messe, une grande discussion s'engagea pour le transport de la bière : l'abbé Canne et l'abbé Trave voulaient passer par les champs.

    > Le Père Clus s'y opposa.

    > L'abbé Casse en fut enchanté.

    > Le Père San avec sa tête de turc ne voulait rien entendre.

    > Le Père Vers et le Père Nicieux semaient le doute dans les esprits.

    > Finalement on décida que, comme à l'accoutumée, l'abbé Taillière serait chargé du transport du corps du défunt.

    > Devant la tombe creusée par le Père Forateur et en l'absence du Père Missionnaire, l'abbé Nédiction donna l'absolution.

    > Le Père Venche et l'abbé Gonia avaient joliment fleuri la tombe.

    > Celle-ci fût recouverte d'une belle pierre tombale préparée par l'abbé Tonneuse.

    > Sur le chemin du retour, le spectacle fut déchirant.

    > Le Père Pendiculaire était plié en deux de douleur et de chagrin.

    > L'abbé Vitré était lui aussi plein de larmes.

    > La Mère Cédés , invitée pour l'occasion, fermait la marche en compagnie du frère du Père Igord.

    > A l'arrivée, le Père Sil et l'abbé Chamelle préparèrent le repas tout en consultant les livres culinaires du saint Doux.

    > Le Père Nod et le Père Collateur servirent à boire et chacun pût se remettre de ses émotions.

    > Signé : L'abbé BICI

     

    « Corps - Mouvements et JoieLes Apocryphes »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :