• Lettre d'une mère à son fils

     

     

    Lettre d'une mère à son fils

     

    Lettre d'une mère à son fils

     

    " Mon cher fils",

    Je prends la plume, pour t'écrire au crayon car je n'ai plus d'encre ! C'est à cause du chat qui a renversé l'encrier...et même, on a eu de la chance, car l'encrier était vide !
    Donc, je t'écris pour te faire savoir ce qui se passe au pays. Cela fait déjà un bon moment que tu es parti au régiment, mais nous n'avions même pas remarqué ton absence...Par contre, maintenant que tu es éloigné de nous, on voit bien que tu n'es plus là !

    Mon cher enfant, ici, c'était hier la foire aux cochons et nous avons beaucoup pensé à toi. Je pense encore, en t'écrivant, aux tripes que tu as mangées chez Tante Fricasse et que tu as failli en crever. Nous avions bien rigolé tout de même...et on en rigole encore !

    Dimanche dernier, c'était la fête au village, il y avait une course de bourricots et nous avons tous regretté que tu ne sois pas là : Monsieur le Maire a dit que tu aurais sûrement eu le premier prix !
    A propos de Monsieur le Maire, son fils a été assailli par des loubards qui lui ont flanqué trois coups de couteau : le premier a été mortel...heureusement que les deux autres étaient sans gravité !

    Ta soeur a avalé une pièce de 5 francs, mais, en faisant l'autopsie, le médecin n'a plus trouvé que 3,50 fancs !

    Ton grand frère va se marier avec la fille du boulanger, tu sais, celle qui nous a tellement fait rigoler à l'enterrement de l'Oncle Isidore !

    Dans le village, il y a une nouvelle loi qui interdit de faire ses besoins derrière la gendarmerie : les gendarmes sont autorisés à sévir en mettant la main dessus !

    Dans ta dernière lettre, tu nous dis que tu as fait de la tôle. Envoie-nous la, car elle pourrait être utile pour réparer le hangar !

    Et maintenant, je te rappelle que ton père a été un bon soldat . Il a reçu 5 balles : une à la cuisse, l'autre à Madagascar, une troisième à bout portant et les deux dernières à l'improviste !
    A propos de ton père, il t'envoie 50 francs, sans que je le sache : surtout que cet argent ne te serve pas à entretenir une concubine ! Et encore, l'influenza étant dans le pays, la maladie est sur les bêtes à cornes et ton père en est gravement atteint, lui aussi...

    Ah oui, que je n'oublie pas : ton chien Médor a eu la queue coupée par un camion. Toi, fais bien attention en traversant la rue...

    Je suis juste en train de faire des confitures et ton père a profité de ce que j'avais le dos tourné, pour y mettre le nez dedans.

    Ici, tout le monde va bien, sauf l'Oncle Gaston qui est mort, et j'espère que ma  lettre te trouvera de même.

    Je ne t'embrasse pas cette fois-ci, je suis enrhumée et je ne veux pas te refiler le virus.
    Ta mère pour aujourd'hui et toujours !

    Ps : si tu ne reçois pas cette lettre, écris-le moi qui je puisse t'en envoyer une autre "

     

     

    « Quelles sont les plantes toxiques pour les animaux ?PAROLES DE LA BIBLE »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :