• Ma peau – ma vraie nature

     

    Ma peau – ma vraie nature

     

    Ma peau – ma vraie nature

     


    Des quatre natures d’épidermes, connaître la vôtre est essentiel: c’est ce qui va déterminer le type de produits qui vous mettront le mieux en valeur. La base pour se sentir bien… Dans sa peau !

    Le diagnostic, c’est la base, même s’il évolue en fonction des saisons, du stress, de l’âge… On commence par partir à la découverte de sa peau nue, sous une bonne lumière. Avec une idée en tête : faire de ses petits défauts des plus, les fondre au lieu de les masquer.

    Sur la peau parfaitement nue, une bande de papier de soie appliquée soigneusement d’une oreille à l’autre et observée en transparence, révélera (ou non) un léger film gras sur une ou plusieurs zones.

    Peau claire… à tendance normale. L’explication de la finesse de son grain, de sa douceur et de sa souplesse ? Son équilibre acido-basique: le Ph idéal, c’est vous ! Un capital précieux à couver pour ne pas donner prise au temps, ni aux agressions de l’environnement. Nettoyée, gommée, hydratée, protégée (en particulier des cruels UV), elle ne demandera qu’à servir d’écrin à votre mise en beauté au quotidien.

    … à tendance sèche à très sèche Fine et transparente, mais ultra-sensible et fragile : ses ennemis sont partout. Le trop froid, le trop chaud, la pollution… et l’âge : elle se ride facilement et la couperose (ces petits vaisseaux dilatés) guette. Deux priorités : nourrir et hydrater, 80 % des peaux claires sont concernées. Alors pourquoi ne pas vous offrir un humidificateur ,

    … à tendance grasse Plus épaisse, elle est également plus résistante … y compris au vieillissement ! Soucis esthétiques: lui éviter de briller, lisser les pores dilatés, mener la lutte anti-comédons ou boutons, en version dure. La dilatation des pores peut compliquer le maquillage. Alimentation, hygiène et éventuellement équilibre hormonal à surveiller de près.

    Peau noire Une grande richesse en collagène et en élastine (d’où  son refus de vieillir), un Ph très acide, quinze couches de kératine anti-UV qui vous gainent merveilleusement de la tête aux pieds. Mais transpiration et sébum à fleur de peau (réseau capillaire oblige) rendent plus difficile la tenue du maquillage et votre peau réclamera les mêmes soins et la même attention qu’une peau blanche couperosée.

     

     

    « Ouvrir la porte de l'âme planteNettoyer et désinfecter votre matelas »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :