• Mésopotamie–Repères sacrés

     

     

    Mésopotamie–Repères sacrés

     

    Mésopotamie–Repères sacrés

     

    Les Temples, Lieux de cultes et de cérémonie et centres économiques, concentrent dans leurs murs une grande partie des richesses de la ville.

    Comme la cathédrales de l’Europe médiévale, ils constituent une caractéristique importante de la cité.

    A Ourouk, deux temples, dédiés à Anou et à sa fille Ishtar, occupent plus d’un tiers de la ville.

    Ces temples sont conçus et construits selon un plan tripartite, consistant en une longue chambre centrale et deux pièces latérales, avec un autel  degrés à une extrémité.

    La statue du dieu auquel les offrandes sont dédiées se tient sur l’autel, face à l’entrée. Des escaliers mènent sur le toit, où les prêtres récitent des prières.

    Certains prêtres du temple sont spécialisés dans la divination et l’exorcisme.

    Les temples apportent également leur soutien à de nombreux artisans.

     

    Mésopotamie–Repères sacrés


    Les temples cananéens ont conservé la conception mésopotamienne tripartite, qui a influencé la construction du Temple de Jérusalem par le roi Salomon

     

    Mésopotamie–Repères sacrés


    Ziggourats :

    Sont d'immenses structures en briques de boue. Elles sont composées d'une série de plates-formes superposées, coiffées d'une chapelle. Les premiers temples sur plates-formes sont construits à Eridou dès 5000 av J.-C., mais les premières véritables ziggourats n'apparaissent qu'en 2000 av J.-C De forme similaire aux pyramides à degrès d'Egypte, elles ne servent cependant pas de tombeau. Leur conception fait référence à une montagne sacrée et reflète le désir des hommes de s'approcher des dieux.

    Les briques sont en boue. Les ziggourats sont construites avec des briques crues de boue séchées au soleil. Certaines sont revêtues de briques cuites;

    Prêtres : de nombreux prêtres passent leur vie dans le temple, servant la déesse et l'assistant dans ses moindres besoins. Ils administrent aussi le domaine de Nannar, s'assurant que le temple reçoit les produits agricoles de la région.

    Offrandes aux dieux : Les fidèles apportent des présents à Nannar, qu'ils placent sur des tables à offrandes. Ils offrent aussi des figurines de personnes en prière qui, placées à côté des emblèmes de Nannar, prient en permanence pour le généreux donateur. Des sacrifices animaux ont lieu dans de nombreux temples.

    A l'autel : Les personnalité et les notables célèbrent régulièrement des cérémonies dédiées à Nannar, afin d'écarter le mal et d'obtenir la longévité. Seul le grand prêtre peut pénétrer dans le saint des saints, la chambre sacrée la plus profonde du temple, demeure de Nannar.

    Jardins : des arbres sont plantés autour de l'enceinte pour embellir la ziggourat, tout comme Babylone était censée abriter les fameux jardins suspendus, l'une des Sept Merveilles du monde antique. Le temple d'Enli, au sommet de la ziggourat de Nippour, était surnommé la maison de la montagne. Ce temple était le plus sacré de Mésopotamie, car c'est là que la royauté était supposée être descendue des cieux.

     

    Mésopotamie–Repères sacrés

    Mésopotamie–Repères sacrés

    Mésopotamie–Repères sacrés

     

     

    « Source des Emotions - Des SentimentsLes journées mondiales et internationales - Septembre »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :