• Mythe et vertu

     

     

    Mythe et vertu

     

    Mythe et vertu

     

    Certaines valeurs et vertus essentielles :

    La Rigvedo : recueils très anciens et importants de l’hindouisme, souligne la nécessité d’offrir des sacrifices pour apaiser les dieux. On y parle de système de castes et du rôle des prêtres comme intermédiaires entre les dieux et les Hommes.

    Les récits des Indiens d’Amérique du Nord donnent en exemples certaines valeurs : la préservation d’un style de vie respectueux du Grand Esprit et des traditions des Anciens.

    Le mythe de la création des Hommes, élaborée par les Indiens Yakema concorde avec diverses croyances religieuses : l’animisme (les animaux, les phénomènes et les objets naturels possèdent une âme). – Les montagnes sont vivantes et la voix des Anciens proviennent d’elles.

    La force puissante sous-jacente au mythe : la sanction divine.

    Les dieux et déesses sont actifs, et leurs exigences envers les Hommes constituent la leçon du mythe. Le système de caste est conforté par les dieux.

    “Arjuna, affirme Krichna, doit se battre car tel est son dharma, son devoir de guerrier. Krichna rappelle à Arjuna que toute mort n’est finalement que celle du corps. L’esprit (ou atman) reste inviolé et ne peut être détruit; il réapparaîtra dans une autre incarnation. En outre, affirme Krichna, les opposants d’Arjuna (comme tous les Humains) doivent périr et le prince ne peut changer leur destin. Ainsi, le Bhagavad-Gitâ renforce-t-elle des éléments importants de la religion hindoue, et le pouvoir du mythe doit beaucoup au rôle autoritaire qu’y joue Krichna.”

    Dans les mythes grecs, dieux et déesses jouent des rôles majeurs dans l’organisation des affaires humaines.

    Les écrits d’Homère ont une valeur équivalente à celle de la Bible pour la culture occidentale. Les récits mythiques d’aventures, de guerre et de bravoure sont des illustrations exemplaires de la vie morale

    Dans l’Iliade, récit décrivant la guerre entre les Grecs et les Troyens, la victoire des Grecs est assurée mais de peu car la plupart des dieux les plus forts sont de leur côté.

    Dans l’autre grand récit épique d’Homère, l’Odyssée, seule l’intervention divine assure la survie du héros, Ulysse.

    Le message de ces histoires était clair pour le public grec : Pour réussir, il faut non seulement veiller à ne pas offenser les dieux, mais aussi à apaiser les plus puissants d’entre eux, tels Zeus et ses alliés, par un comportement droit et des sacrifices rituels.

    Les liens entre les récits mythiques d’Homère, les dieux grecs et les vertus grecques : justice – sagesse – courage – équilibre – étaient reconnus dans toute la société hellène.

    La mythologie grecque a fortement influencé les Romains et a laissé une marque indélébile, encore présente aujourd’hui, sur la société occidentale.

     

    Vase grec datant d'environ 550 av. J. -C représentant une scène du mythe de Thésée et le Minotaure

    Un membre d'une tribu zaïroise effectue une danse traditionnelle que entretien la mythologie de son peuple. Dans nombre de culture africaines anciennes, les danses masquées établissent un lien entre le monde sprituel et la société dans son ensemble

     

    Le Mythe Yakama de la création

    A l'origine, tout n'est qu'eau, et le Grand Chef vit seul. Il décide un jour de créer le monde à l'aide de boue, qui forme terre ferme et rochers en séchant. Il crée tout ce qui se trouve sur terre : arbres, racines et baies, avec de la boue, puis façonne enfin un homme. Il lui dit à l'homme de prendre le gibier dans la forêt, les baies sur la terre et le poisson dans les eaux.
    L'homme se sentant seul, le Grand Chef crée une femme pour en faire sa compagne et lui apprend à se vêtir de peaux, à trouver racines et baies et à fabriquer des paniers. Femme et homme vivent ensemble et jouissent de tout ce que le Grand Chef leur a donné. Malgré tout ce qu'il possède, le couple commence à se quereller et la Terre-Mère se fache. Elle secoue la terre si fort que les montagnes s'écroulent, barrant les cours d'eau et formant chutes d'eau et lacs. De nombreuses personnes sont tuées par le violent tempblement. Un jour, le Grand Chef retournera les montagnes écroulées, et l'esprit des personnes tuées par les éboulements réintégrera leur corps. Pour l'heure, leur esprit vit en haut des montagnes et regarde les gens en dessous. On peut toujours entendre leurs voix, et ceux du dessous savent que leurs ancêtres sont toujours proches. Personne ne sait quand le Grand Chef agira, mais l'esprit des morts ne sera rendu qu'à ceux qui ont préservé les croyances de leurs ancêtres.

     

     

    « L'ElectromagnétiqueLa physique Qantique »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :