• Mythologie égyptienne : Sources des mythes anciens

     

     

    Mythologie égyptienne : Sources des mythes anciens

     

    Des statues géantes de Ramsès II ornent la façade taillée dans la roche du grand temple d'Abou-Simbel. Les scènes du temple montrent une multitude de dieux et de déesses ainsi que Ramsès effectuant divers rites sacrés

     

    L’Egypte ancienne est le berceau de nombre de dieux et de déesse, maîtres de la vie et du cosmos.

    La plupart d’entre eux revêtent des formes multiples, selon les façon dont on les perçoit localement ou le pouvoir particulier que l’on invoque.

    Les mythes décrivent les diverses fonctions des dieux sous leurs différents traits et les relations qu’ils entretiennent.

    Contrairement à d’autres cultures, ce n’est qu’à une époque relativement récente que les Egyptiens se sont mis à conserver des récits cohérents des avatars de leurs dieux.

    Ce que nous pouvons savoir de leur panthéon provient essentiellement de références succinctes et indirectes dans des textes gravés sur les parois de tombes, cercueils et temples, ou de rituels associés.

    L’absence d’une véritable mythologie écrite laisse toute liberté d’interprétation au narrateur ou à l’interprète. Sans canon réellement fixé, les mythes peuvent être adaptés à différents propos : rituels, prières ou charmes magiques.

    Cette fluidité des mythes est conforme au syncrétisme propre à l’Egypte, qui tend à faire fusionner plusieurs dieux, leurs fonctions et leurs pouvoirs.

    Les textes des pyramides, taillés dans les parois de pierre des tombeaux des rois de la fin de la 5ème à la 7ème dynastie, font allusion à la plupart des mythes connus des époques antérieures.

    Ces textes et leurs successeurs, les textes des cercueils du Moyen Empire, inscrits sur les cercueils des nobles, sont la principale source dont nous disposions. Les autres sources majeures sont des textes et des représentations de rois et dieux découverts dans les temples à l’occasion des différentes campagnes de fouilles.

    A la 18ème dynastie, le roi Aménophis IV change son nom pour Akkenaton (celui qui plait à Aton), et renie tous les dieux au profit du dieu unique Aton, le disque solaire.

    Il tente par la même occasion d’éradiquer tous les mythes relatifs aux anciens dieux, mais sans succès.

    Ses successeurs, au nombre desquels le roi-enfant Toutankhamon, sous la pression du clergé, rétablissent le culte des anciens dieux.

    La plupart des mythes survivent, mais subissent l’influence du christianisme à partir du 1er siècle apr. J.-C., puis, après 642, celle de l’Islam.

    Certains mythes sont amplifiés, adaptés ou détournés de leur sens premier afin de mieux refléter les changements politiques, économiques ou religieux.

     

    Mythologie égyptienne : Sources des mythes anciens

    Mythologie égyptienne : Sources des mythes anciens

    Mythologie égyptienne : Sources des mythes anciens

    Le Nil est la ligne de vie de l'Egypte ancienne. Certains mythes égyptiens portent la marque des cultures voisines. Des vestiges de mythes égyptiens sont toujours présents dans les récits chrétiens ou musulmans.

     

     

    « Liens sur NoëlEvangile en images 4 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :