• Prélude à la vie des animaux

     

     

    Prélude à la vie des animaux

     

     

    Prélude à la vie des animaux

     

    Nous sommes nombreux et de toutes les sortes et nous vivons partout sur la terre.

    Chacun a développé ses propres moyens de survie…

    Certains ont un pelage, d’autres des plumes, ou encore une carapace, des écailles et la plupart n’ont pas de parties rigides.

    Nous avons des yeux, des oreilles, des pattes. Quoique nombreux vivent sans tout cela.

    Les plus petits vivent au même endroit toute leur existence. Il y en a même des microscopiques qui survivent en étant complètement desséchés ou même congelés.

    Notre corps est constitué de multiples cellules à l’inverse des organismes vivants à une seule cellule. Ces cellules s’organisent comme une équipe et réalisent leurs activités qui leur sont utiles pour leur survie.

    A l’opposé des plantes, notre nourriture est notre combustible et la plupart d’entres nous ne pouvons pas survivre longtemps sans nous nourrir.

    Nous avons des muscles et un système nerveux, avec lesquels nous remuons des parties de notre corps et percevons notre environnement.

    Les oiseaux et les mammifères ont un système nerveux très complexe et ont des réactions très rapides. Ils mémorisent ce qui ce passe autour d’eux, choisissent très vite la manière de décider par exemple : pour attraper une proie et pour éviter les prédateurs.

    Vous ne pourrez jamais déterminer le nombre réel d’espèces animales vivantes… Plus de 2 millions sont répertoriés à nos jours.

    Beaucoup d’entre nous vivent dans des endroits précis, où ils trouvent tout ce dont ils ont besoin. Leur comportement adapté à cet environnement… Une évolution qui a probablement débuté, il y a plus de 3.5 millions d’années, avec l’apparition de la vie sur terre et elle continue encore…

    On trouve aujourd’hui de nouvelles espèces, mais par compte, beaucoup ont disparus et cela devient courant.

    Des très grands et impressionnants de mes congénères risque de disparaître. Et les hommes en sont responsables : Ils les chassent pour l’amusement ou pour se nourrir et ils détruisent leur habitat pour s’y installer. Il restera peu de place pour eux vivre !

     

     

    « Chélidoine MAJEURE (Chelidonium majus)Animaux domestiques : chiens »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :